8
Rinne

par opaline le ven. 2 juil. 2010 Staff

Un premier volume d'introduction qui présente les différents personnages et qui met en place le récit avec efficacité.

On retrouve avec ce manga le style reconnaissable de Rumiko Takahashi et sans aucun doute, les fans seront comblés! Pour les autres, au-delà d'un coup de crayon qui peut apparaître vieillot, on découvre un univers riche qui fait découvrir avec humour et légèreté le monde de la mort.

Le plus gros reproche que l'on pourrait faire à l'histoire est un sentiment de déjà-vu en ce qui concerne les deux héros qui ressemble beaucoup (tant physiquement que psychologiquement) à ceux de Ranma. Passé ce détail, on s'immerge assez vite dans le manga.

On découvre ainsi un quotidien entre mort et vie qui s'harmonise plutôt bien. Le curieux paradoxe qu'apporte le personnage de Rinne (mi-humain, mi-shinigami) n'est pas dénué d'intérêt.

La fin du volume apporte quelques réponses au passé de Sakura et pourquoi elle voit désormais les esprits, on y découvre aussi les origines de Rinne. On sent donc que le prochain volume sera plus dynamique et aidera à renforcer le lien entre les héros.

La structure du manga est pour le moment faite de petites histoires mais il reste toujours en arrière-plan un fil conducteur de présent.

Le graphisme quant à lui est dans le plus pur style de l'auteur et ne perturbera pas les fans.

L'édition s'avère de bonne facture et apporte un bon rapport qualité/prix au lecteur.

En bref, on rentre assez vite dans le vif du sujet avec ce premier volume et même si ce titre ravira avant tout les fans de l'auteur, il pourra tout aussi bien séduire les autres. Ce titre malgré un traitement plutôt classique de la trame narrative, apparaît comme un très bon moment de lecture et au final, c'est bien là le principal. Bonne pioche!

En bref

8
Rinne
opaline Suivre opaline Toutes ses critiques (800)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire