6
Inu Yasha

par ivan isaak le dim. 27 juin 2010 Staff

Le monstre Ryûjin voulait s’emparer du Datsuki, sabre maléfique forgé par Tôshû. Il trouvera sur sa route Inuyasha qui le vaincra. C’est alors que Tôshû dévoile ses véritables intentions…
La mort de Ryûjin, qui avait « commandé » le Datsuki à Tôshû, était le véritable but du forgeron. En effet, la menace du monstre ayant disparu, il peut laisser court à sa soif de pouvoir avec le sabre forgé à partir d’une écaille du monstre et pour le monstre... Sa nouvelle ambition est de s’emparer des pouvoirs du Tessaïga d’Inuyasha. Le combat s’engage alors et le hanyô est très loin d’avoir le dessus…

Nous voici « déjà » au 40ème volume d’Inuyasha. Un tome dont la qualité est sensiblement la même que els précédents, le style de Rumiko Takahashi étant toujours aussi dynamique et agréable. Après le combat âpre et disputé face à Tôshû, Inuyasha se retrouve le temps d’un chapitre dans le monde de Kagome et nous offre une petite pause humoristique bienvenue. Puis suivent 2 nouvelles histoires qui permettront à Inuyasha de voir quel est le nouveau comportement du Tessaïga… L’ombre de Naraku plane toujours autant sans que celui-ci ne soit vraiment présent. Le principal problème vient surtout du rythme de parution actuel proposé par Kana, à savoir un tome tous les 4 mois. Avec 3 tomes par an et encore 16 tomes avant la fin, il faudra attendre fin 2015 pour conclure la série… Une éternité et un choix éditorial plus que discutable pour un titre dont la popularité n’a pas la moindre chance d’évoluer.

D’un niveau constant, Inuyasha poursuit son petit bonhomme de chemin sans particulièrement briller ni décevoir. Du classique.

En bref

6
Inu Yasha
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1061)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire