5
Boy's Next Door

par Den d Ice le dim. 1 mars 2009 Staff

Nouveau one shot de Kaori Yuki, cette histoire vous emmènera dans le milieu de la prostitution masculine.

« Adrian Clay, un jeune instituteur de 27 ans dans un orphelinat, cache un terrible secret : la nuit il laisse libre court à sa folie et commet des meurtres atroces. Ce serial killer s’en prend exclusivement aux jeunes prostitués. Un soir, il est surpris par Lawrence, un jeune gigolo, qui lui propose un marché : son silence contre sa libération de la maison close où il est enfermé… »

Des les premières pages, le style graphique de Kaori Yuki nous séduit une fois de plus. Ses traits fins et sa précision soulignent chaque case, et épousent merveilleusement l’histoire traitée par l’auteure.
N’étant pas le « cœur » de la cible, j’étais assez réfractaire, mais finalement la surprise vient toujours de là ou l’on ne l’attend pas. On est en plein syndrome de Stockholm, entre deux hommes qui plus est, mais l’amour est de l’amour quelque soit sa forme. Boys next door n’est pas un long récit, il prend fin en milieu de volume, mais je pense que c’est cela qui lui confère du charme. Belle, éphémère et torturée (Kaori Yuki oblige) cette histoire est superbement orchestrée comparée aux 2 autres histoires « Devil Inside » et « when a heart beats ». Deux bonnes bouses. Scénaristiquement plates et sans surprises, ces deux histoires sont en plus confuses, dans le sens ou les dessins sont en cascades, les dialogues pèle mêle … tout cela est bien brouillon et médiocre, même la principale intéressée le reconnaît volontiers.
Au final, le bon cotoie le pire dans ce nouveau one shot de madame Yuki.

En bref

5
Boy's Next Door
Den d Ice Suivre Den d Ice Toutes ses critiques (870)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire