7
L'île Infernale

par yeong le jeu. 9 mai 2013 Staff

Avis personnel :

Komikku est un nouvel éditeur (librairie parisienne qui a fondé sa maison d'édition), qu'en est-il de sa toute première pioche ?

Aspect : Un format (18*13), des couvertures sympathiques (blanc et une demi-personnage en couleur flash). Un résumé du tome au dos. Les mangas font près de 200 pages.

Dessin : L'auteur possède son propre style graphique un peu particulier (d'ailleurs certaines scènes vous rappelleront le dessin de Inoue ou encore Kakizaki). Les personnages sont biens détaillés et expressifs. Pour ce qui est des décors, il y a du bon et du plus fouillis. Le trait de l'auteur, les cases biens chargées donnent un chouette aspect "sombre et lourd" qui colle parfaitement à l'ambiance.

Scénario : Le principal avantage du scénario, c'est qu'il ne se base pas uniquement sur la vengeance du personnage. L'histoire évolue à chaque tome et les rebondissements sont vraiment prenants. Certes, dommage que l'auteur n'ai pas plus développer la vie sur l'ile, les interactions entre les "clans" etc mais en soit ça ne gâche en rien le récit.
Personnellement, je n'ai pas plus accroché que ça au véritable but de l'île infernale (la production en masse de servriers), je trouve que c'est trop incohérent...
Malgré tout, je ne suis pas déçu de ma lecture, l'aspect sombre et manipulateur du récit m'a bien plu.

Conclusion : L'île infernale s'avère être un bon choix de la part de Komikku. Une chouette série courte, avec une histoire qui se dynamise à chaque tome et un dessin sombre très plaisant.

En bref

7
L'île Infernale
yeong Suivre yeong Toutes ses critiques (232)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire