Critique Manga Skeleton Double #2

7
Skeleton Double

par MassLunar le ven. 21 juin 2024 Staff

Skeleton Fight... des combats riches en calcium

La curieuse série de Tokaku Kondo s'est achevée ce mois de Juin au Japon.Au final, Skeleton Double comptera 5 tomes au total. Ce nombre sera t-il suffisant pour boucler solidement une intrigue qui jusque là s'avère un peu abstraite ?

Série paranormale au style épurée, ce second tome est visuellement plus aboutie que le premier en proposant un dessin plus dynamique et surtout plus expressif , à commencer par le design du héros Yodomi qui est déjà plus convainquant par rapport à sa frigidité passé. Le mangaka donne plus de caractère et d'expressivité à ses personnages, d'autant plus durant les combats, plus fous que dans le tome même si en terme de fluidité, il reste encore du travail.

Au niveau de l'intrigue, ce second tome étoffe l'univers des Skeleton en introduisant ceux qui seront, sans doute, les principaux antagonistes de l'histoire, à savoir les Gygès, un groupe de Skeletons bien résolus à faire évoluer l'humanité (bien sûr sans son consentement).

En effet, le pouvoir des Skeletons ne se limite pas à l'invisibilité. Il peut également régénerer et guérir. Le but avoué du jovial leader des Gygès est donc de skeletonniser l'humanité en vue d'éradiquer les maladies, un noble but au fond mais les Gygès sont également prêt à tout pour l'accomplir. C'est donc l'occasion de découvrir une galerie de personnages plutôt interessant, plus nuancés qu'il n'y parait comme le vieux Kunikomo qui ne vit que pour sa petite-fille. Ce personnage donnera lieu à une confrontation mémorable face à notre héros à coups de techniques skeletonnesques plus ou moins claires mais bien rythmées.

Ce tome se lit bien dans l'ensemble mais à l'instar du premier, on regrettera des dialogues pas toujours limpides et confuses autour de l'origine des skeletons... Notre cher crâne parlant de l'histoire , Yamamoto, vient nous assomer soudainement avec des coquillages et des insectes-perles qui seraient à l'origine des pouvoirs... Alors que le mangaka présente une esthétique des pouvoirs visuellement interessante avec l'image de ces techniques skelettiques,  ces corps invisibles, un style épurée avec un chara-design plus formelles, les explications et dialogues assez abstraits fragilisent une intrigue déjà un peu bancal. C'est d'autant plus dommage lorsqu'on sait que la série se finit en cinq volumes.

Indéniablement, le style de Tokoku Hondo est plus percutant dans ce tome 2 mais, pour l'heure, j'attends toujours de voir si l'intrigue sera plus maîtrisée et plus claire pour mes pauvres neurones. 

En bref

Un tome 2 visuellement plus aboutie avec des personnages plus interessants et des combats plus fulgurants. Dommage que l'intrigue donne toujours un arrière-goût de confusion et de recherche ...

7
Skeleton Double
Positif

Les Gygès avec en tête Kunikomo

Un héros plus expressif

Des combats plus percutants

Negatif

Toujours un petit manque de fluidité dans les dessins (malgré un peu de progression)

C'est tout de même un peu confus et abstrait ( cf les coquillages et autres insectes-perles....)

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (564)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire