Critique Manga Primal Gods in Ancient Times #3

8
Primal Gods in Ancient Times

par juju le jeu. 1 déc. 2022 Staff

De plus en lus proche de l'objectif

Synopsis : « Dans des temps immémoriaux, à l’époque où les dieux capricieux de la nature influaient encore sur le monde des hommes, l’ascète En no Ozuno continue son périple vers le Mont Katsuragi accompagné de ses deux disciples : Zen et Miyo. Ils sont à la recherche de Hitokotonushi, déesse capable d’exaucer n’importe quel vœu par le pouvoir de la parole. Après bien des péripéties, les trois compagnons approchent enfin du domaine de la divinité, mais le chemin qui les sépare du sommet est encore long et semé d’embûches. Bien qu’ils aient déjà croisé lors de leur voyage de nombreux dieux et leurs reliques aux pouvoirs mystérieux, Ozuno et ses disciples ne sont pas au bout de leur peine et devront à nouveau redoubler d’inventivité pour se tirer d’affaire. »

J’aime de plus en plus ce manga, qui permet à la fois de voyager mais aussi de rencontrer des divinités encore plus farfelues les unes que les autres. Et puis, plus on s’approche de leur objectif, plus les reliques sont dangereuses et demandent à nos trois compagnons de redoubler d’inventivité pour s’en sortir.

Concernant le dessin comme toujours c’est très bon et encore plus quand on voit les divinités, Kenji Tsurubuchi se lâche complètement et propose à chaque fois des chara design très soigné. La couverture change un petit peu également, après avoir eu les 3 compagnons sur les couvertures des tomes 1 et 2, ici une divinité est à l’honneur, et je trouve ce dessin particulièrement joli.

J’apprécie beaucoup aussi la répétitivité des phrases qui tombent par moment, dans des endroits clés du récit. On a l’impression de démarrer un nouvel épisode. D’ailleurs ces phrases nous rappellent à chaque fois que l’on se situe dans des temps immémoriaux, pourtant le mangaka s’est amusé à dessiner les deux disciples en train de jouer à la Swtich. Je suis resté un petit moment sur ce dessin, juste pour apprécier et le contempler.

Côté récit, c’est encore un très agréable voyage que l’on parcourt. Au programme différentes divinités, offrant chacune différentes reliques aux pouvoirs si particulier. Leur voyage va également leur faire remonter certains souvenirs en mémoire. De chouettes moments.

Au final, avec ce tome 3, je suis de plus en plus captivé par cette série, qui me permet de voyager dans ces temps anciens et de découvrir des divinités très originales.

En bref

« la parole ne peut point voyager aussi loin que les caractères. »

8
Primal Gods in Ancient Times
Positif

Un voyage de plus en plus captivant

Le passé de certains personnage

Negatif

juju Suivre juju Toutes ses critiques (447)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire