Critique Manga City Hunter Rebirth #10

7
City Hunter Rebirth

par Tampopo24 le lun. 3 oct. 2022 Staff

Ce sont toujours les crapules qui perdent à la fin !

D'habitude plus les tomes passent, plus je me lasse. Ici, c'est l'inverse, plus les tomes passent, plus l'histoire se bonifie, je trouve.

En se glissant dans les interstices de ces histoires déjà connues, Sokura Nishiki nous fait vraiment retrouver la saveur de la série d'origine mais avec un petit truc en plus vraiment agréable. Elle a su conserver l'humour de la série mais aussi ses moments de tension et d'émotion autour de ces duos phares que son Ryo et Kaori, ainsi que Miki et Umibozu. Un régal ! L'ajout de J.J. et Saori fut fort sympathique dans la première histoire de ce volume, apportant un nouveau duo à suivre avec une nouvelle dynamique, celle d'une rédemption et un nouveau chez soi. J'ai beaucoup aimé.

Mais c'est surtout de retrouver l'ambiance et l'univers de City Hunter que je savoure. Quand Ryo part affronter ces ennemis, j'ai presque l'impression d'entendre les musiques et les voix si particulières de l'animé doublé en français, car ce sont les mêmes méchants caricaturaux qu'on a. L'autrice sait donner une belle tension comme Tsukasa Hojo et se sert pour cela avec habileté du passé de Ryo, que ce soit avec Robert Steiner et l'organisation Teope, dont les magouilles politiques sur fond de drogue, ne peut que dire quelque chose au vieux lecteur.

Et cerise sur le gâteau, nous plongeons dans la seconde partie du tome dans une histoire connue, celle de la belle armurière confiant sa fille à Ryo, ce qui nous donne l'occasion de découvrir un peu le passé de celui-ci. L'autrice apportant sa propre touche en nous racontant un pan de l'épisode qu'on ne connaissait pas. On se régale donc à la fois de revoir Ryo et Kaori jouer les parents avec cette petite fille trop mignonne, et on prend plaisir à découvrir un Ryo plus jeune, qui n'était pas encore celui qu'on connaît.

En bref

Sokura Nishiki a vraiment su trouver ses marques et son style, mélangeant moments connus, en réinterprétant d'autre et ajoutant son propre grain de sel en se glissant dans les interstices de l'histoire, elle nous offre de très chouettes moments qui plairont aux nostalgiques de la série comme moi. J'aime la place que prennent J.J. et Saori, apportant une touche de jeunesse et nouveauté. J'aime la découverte du passé de Ryo.

7
City Hunter Rebirth
Positif

Le côté nostalgique

Les apports de l'autrice se glissant dans les interstices de l'histoire

La nouveauté apportée par J.J et Saori

Le duo Ryo-Kaori en action

Le retour sur une ancienne affaire

La découverte du passé de Ryo

Negatif

Un dessin parfois un peu trop figé

Comme dans la série d'origine, des méchants très caricaturaux

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (940)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire