Critique Manga Iruma à l'école des démons #13

8
Iruma à l'école des démons

par Sachiko-chi le mar. 24 mai 2022 Staff

Un festival des récoltes qui démarre plutôt bien !

J’attendais ce tome avec un peu d’impatience, puisque la mangaka nous avait fait un douzième tome vraiment sympathique, et avec une tournure intéressante pour travailler un festival chez les démons, et travailler sur les personnages en eux-mêmes.

On retrouve les étudiants démons qui s’affrontent à l’aide de leurs pouvoirs et leurs capacités durant le festival des récoltes. Ils doivent gagner des points, et en avoir le plus possible, cela en passant par l’élimination de monstres plus ou moins gros. Mais il est aussi possible d’en gagner, en allant les voler à leurs camarades. Tout ce tome va être concentré sur cet événement, et il va sûrement durer sur quelques tomes encore, puisque l’on n’a passé que la première journée, et la première nuit du festival, et qu’ils se déroulent sur plusieurs jours.

Comme c’est notre protagoniste, on va suivre tout d’abord Iruma durant ce festival, accompagné d’un de ses camarades Lied. Ce duo est extrêmement comique à suivre, puisqu’ils décident d’adopter une stratégie très différente de leurs autres camarades. Ils ne vont pas foncer dans le tas, mais ils vont plutôt se poser, et se créer une petite base. Pour notre protagoniste, c’est le moment de sortir ses connaissances, mais elles sont bien différentes de celles de Lied, et ils nous offrent des échanges comiques.
Mais nos deux personnages, ici, sont sûrement les plus naïfs de cette classe, et ils vont rapidement se faire avoir. En effet, Elizabetta accompagnée de Clara vont se diriger vers eux, après avoir fait quelques victimes au préalable. Encore une fois, la mangaka nous permet ici du développement pour ces deux jeunes filles, et notamment sur leurs capacités. Pour Elizabetta, on va découvrir sa capacité, son passé, et sa façon de voir la notion de l’amour. Alors que pour Clara, c’est vraiment un développement plus approfondit, où l’on va pouvoir se rendre compte des progrès qu’elle aura fait durant son entraînement, et elle va nous en faire une petite démonstration. C’est à l’image de Clara, niais et mignon, mais qui peut se retrouver être redoutable si l’utilisation est prolongée.

Osamu Nishi ne se contente pas de ces quatre personnages, elle va en mettre deux autres en avant Gaap et Agares, qui forment eux aussi un duo. La mangaka va les travailler différemment, mais tourne toujours les événements en humour. Pour eux aussi, elle va mettre en avant leurs capacités héréditaires surtout pour Agares, et qui va s’avérer très utile pour ce festival, et pour se former une bonne base.
Si on a une variété de personnages, et de capacités, pour le moment, ce sont surtout des attaques sournoises, ou simplement de la tranquillité et du calme. A cette allure, on ne va pas forcément s’amuser, mais on nous réserve une bonne surprise avec Asmodeus et Sabro. Tous les deux vont avoir deux autres démons en rivalité directe pour un monstre mais aussi en tant que maître. Cette situation est cocasse, mais très plaisante et dynamique. Tous les quatre vont se livrer bataille à partir de leur capacité pour récupérer le maximum de points, même si c’est Asmodeus qui sera le plus mis en avant avec notamment son côté démon très puissant. Les frères Goudron, les démons qu’ils doivent affronter sont originaux, et la mangaka leur offre un côté plus attendrissant en nous offrant la découverte de leur passé, et de leur histoire plutôt intéressante mais pas facile.

Ce que j’ai trouvé aussi très intéressant avec ce tome, c’est que l’on découvre le champ de bataille où tous les démons s’affrontent. Mais la mangaka n’oublie pas les professeurs, et ceux qui sont derrière les écrans, qui regardent ce qu’il se passe et comment ça évolue entre les étudiants démons. On découvre la rivalité entre les professeurs où leur fierté sont mises à l’épreuve, finalement, ils ne sont pas forcément plus évolués que leurs étudiants et c’est assez drôle à découvrir.
Il y a aussi un petit côté plus sérieux en mettant en avant l’infirmerie pour les blesser à venir, et comment ça peut fonctionner pour les sauver quand ils veulent abandonner. La suite promet d’être intéressante et j’espère vraiment qu’Iruma sera moins tourné au ridicule avec son binôme parce que c’était pas vraiment ça au début !

En bref

Ce nouveau tome a été très sympathique à découvrir, où nos personnages sont pris dans des festivités originales. Le festival des récoltes a démarré et ils doivent gagner des points ! Pour Iruma, c'est classique et attendue, le palmarès ne vole pas haut. En revanche, j'aime beaucoup le développement autour des autres démons de la classe anormale. Cela les rend plus importants et agréables à suivre.

8
Iruma à l'école des démons
Positif

Un tome assez dynamique

Lé début du festival original

Un combat très sympathique avec Asmodeus et Sabro

L'évolution dans le traitement de Clara

La rivalité entre les professeurs

La possibilité de suivre les étudiants et les professeurs en deux camps

Le développement de personnages plus secondaires

Negatif

Iruma et Lied tournés au ridicule

Sachiko-chi Suivre Sachiko-chi Toutes ses critiques (307)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire