5
Dans l'ombre de Creamy

par Tampopo24 le mer. 27 oct. 2021 Staff

Les requins du showbizz

Comme pressenti dans le tome précédent, voici un changement salutaire que de suivre le passé et les débuts de Megumi, un aspect non abordé dans le dessin animé où le manga pouvait donc apporter un vrai plus.

La couverture est donc trompeuse, nous n'aurons pas l'ombre d'une Creamy dans ce tome et j'en suis la première ravie car quitte à avoir un manga sur Megumi autant jouer le jeu à fond. Certes, cela fait bizarre de la découvrir plus jeune tellement différente de celle qu'on connait mais cela apporte aussi une vraie fraicheur au titre et une ambiance totalement différente de la série animée.

Dans ce tome, l'autrice axe donc son propos sur le lancement de Megumi et celui-ci ne se fait pas aussi facilement qu'on aurait pu le croire. En découvrant les coulisses de celui-ci, on découvre le rôle détestable de Shingo, prêt à tout pour lancer celle pour qui il a eu un coup de coeur. L'autrice a beau essayer de valoriser ce duo, moi je ne vois qu'un homme méprisable qui piétine tout sur son passage pour atteindre son but et qui est même capable de s'asseoir sur son honneur pour ça. C'est un peu too much voire ridicule parfois. Je n'ai pas du tout apprécié ce personnage et ses façons de faire.

A l'inverse, découvrir une Megumi très humaine, amie avec l'une de ses collègues sur le point de se lancer, m'a fait chaud au coeur. C'est amusant et mignon de la voir se comporter comme une adolescente et nouer une relation avec quelqu'un d'autre que Shingo. Malheureusement tout capote bien vite et l'autrice joue avec les clichés du genre de façon un peu trop premier degré pour moi, avec les méchantes rivales très méchantes qui font une grosse crasse à celle qu'elles n'aiment pas... Résultat, on retrouve une Megumi prête à tout pour réussir tout comme Shingo et je ne suis pas fan de ce duo à l'unisson.

Je suis donc un peu mi-figure mi-raison à la lecture de ce nouveau tome. J'aime qu'on laisse Creamy de côté car ce n'est pas elle l'héroïne ici. J'aime qu'on découvre une autre Megumi. Mais je suis déçue de la façon très caricaturale et clichée dont est présenté une fois de plus le monde du showbiz et le duo Megumi-Shingo ne fonctionne pas avec moi, surtout avec une Megumi soumise et un Shingo égocentrique.

En bref

Dans l'ombre de Creamy est plus une série divertissante pour replonger dans un univers qui suscite la nostalgie du lecteur de plus de 30 ans qu'une oeuvre forte et travaillée. Elle est au fond très classique et assez clichée pour ne pas dire lisse. J'aurais aimé un peu plus d'aspérité et pas seulement de jolis dessins.

5
Dans l'ombre de Creamy
Positif

Pas l'ombre d'une Creamy

Le focus sur le passé et le lancement de Megumi

Une Megumi toute jeune

Une jolie amitié naissante

Negatif

Beaucoup de clichés et de surjeux

Un Shingo détestable

Une Megumi trop soumise

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (668)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire