9
Demon slayer

par Sachiko-chi le lun. 25 oct. 2021 Staff

Dénouement pour le combat contre la Deuxième Lune Supérieure !

Depuis la fin du seizième tome de Demon Slayer, on peut considérer que cette saga est entrée dans son arc final, puisque l'on s'approche doucement mais sûrement de sa fin. Et depuis, chacun des tomes que je lis est comme un coup de cœur. Je suis touchée par les événements, happée par les combats, et stressée à l'idée de connaître leur dénouement.
Alors oui, c'est mon avis, et il est subjectif, mais Demon Salyer s'est vraiment embelli, et chacun des tomes qui sort ne fait que me le confirmer un peu plus.

Comme vous pouvez vous en douter, ce dix-neuvième tome sorti ce mois-ci n'est pas une exception, et est aussi un coup de cœur. Il a été un vrai page-turner, je voulais toujours savoir ce qui allait se passer, impossible de le lâcher avant qu'il ne se termine.
La mangaka nous fait reprendre son histoire là où elle l'avait laissé, on retrouve Inosuke et Kanao en plein combat contre la Deuxième Lune Supérieure, qui nous semble d'ailleurs imbattable, puisque Shinobu s'y est déjà frottée. Encore une fois ce combat est riche en rebondissements, en révélations, en développement et en dynamisme ! On avait déjà pu découvrir une partie du passé de Inosuke ce qui le rendait bien plus proche des humains, c'était une belle prise de conscience et une jolie découverte. Un passé qui est encore une fois très difficile, pas très joyeux, et vraiment sombre avec tous les travers les plus angoissants de l'être humain.
Mais nos deux pourfendeurs de démon vont venir former une sacré équipe, et qui doit battre cette Lune Supérieure. Kanao va être une très belle surprise, pour elle aussi, on va avoir droit à un petit passage dans le passé avec notamment sa sœur Shinobu et leur sœur aînée, mais ça va être aussi pour elle, son heure de gloire. Elle va mettre en avant ses capacités, ses connaissances pour pouvoir vaincre Doma.

Ce que je trouve fantastique avec la mangaka, c'est qu'elle a un réel talent pour nous faire apprécier ses personnages, sans que je les adore, mais j'ai une certaine peine pour ses démons. Notamment ici pour Doma, dont une partie de son passé nous est racontée, ce sont des histoires toujours tristes, touchantes, et qui jouent avec notre côté émotionnel. Encore une fois, je ne peux pas le détester, je suis peinée de voir leur parcours, de voir la cruauté devant laquelle ils ont tout perdu. Oui, leurs actes sont totalement condamnables, mais c'est étrange, je les déteste, et j'en viens à avoir de la peine pour eux. Gotouge a une réelle maîtrise de l'émotion dans son titre.

Ce tome ne s'arrête pas là, bien au contraire ! Un combat tout juste terminé, que deux autres se profilent déjà et on est même pris dedans. Il n'y en aura qu'un seul qui sera bien développé dans ce tome. En effet, nos pourfendeurs vont se retrouver confronter à une nouvelle Lune Supérieure, la quatrième, et celle-ci, elle va vraiment leur donner du fil à retordre ! Ils ne sont pas moins de quatre pourfendeurs à le combattre, mais celui-ci est coriace, et prend largement le dessus.
Encore une fois, dans cette deuxième partie du récit, la mangaka vient donner à ce démon son côté humain, une part d'humanité, alors très vite balayée, mais tout de même présente. En effet, il va se trouver un lien de parenté avec un des pourfendeurs, voilà le malaise pour ce dernier, mais pour moi, c'est un message subtil de la mangaka qui tient à leur faire garder une part d'humanité.
Parmi nos pourfendeurs, on retrouve Genya et Sanemi, eh bien, on est toujours sur la corde sensible, on est sur une histoire encore une fois touchante, qui ne laisse pas indifférent. Surtout, elle vient amener un point de vu différent aux événements du passé. J'apprécie vraiment tout ce développement, bien qu'espacé, mais il vient amener de la profondeur à ses personnages.
Vivement la suite pour connaître le dénouement de ce combat terrifiant !

En bref

Un tome coup de cœur pour moi, dans lequel, les combats sont dynamiques, fluides et ils s'enchaînent, un vrai page-turner ! Encore de nombreux rebondissements, et de révélations pour Kanao, Genya ou encore Sanemi. La mangaka a un véritable talent pour jouer avec les émotions et nos ressentis, les démons que l'on déteste au départ, nous font de la peine, une fois leur histoire racontée. Elle met toujours en avant, la part d'humanité qu'ils leurs restent, et pour ça, bravo !

9
Demon slayer
Positif

Des personnages attachants

Une maîtrises parfaite des émotions et des ressentis

La mangaka a grandement amélioré son dessin

Des combats fluides et dynamiques

Toujours des révélations et des rebondissements

Belle surprise pour Kanao

La partie humaine des démons mise en avant

Negatif

Là, j'en vois pas trop...

Sachiko-chi Suivre Sachiko-chi Toutes ses critiques (202)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire