8
100 Jours avant ta Mort

par Auray le dim. 19 sept. 2021 Staff

Un danger omniprésent

Quand on regarde après notre lecture cette nouvelle couverture pleine de vie de « 100 jours avant ta mort », on remarque quelques détails... Déjà, le fait qu'Umi coupe en deux son daifuku, comme dans une scène similaire se situant dans le manga, où le morceau rejoindra la main de son compagnon de toujours, Taro. Le paysage est aussi scindé en deux : un côté lumineux, et l'autre, plus sombre. Et puis, une petite subtilité supplémentaire quand on connaît cette histoire atypique où l'on compte les derniers jours de vie de la jeune fille... on n'a qu'une seule envie en regardant cette scène de la vie quotidienne, c'est de lui crier de s'éloigner rapidement de la voie ferrée.

Il est vrai que ces pages nous font voir la vie autrement ! On a souvent le souffle coupé, et surtout qu'à présent, il ne reste qu'une trentaine de jours et trois tomes ! Justement, celui-ci est très important, car il explore bien plus que les autres la psyché d'Umi, et plus précisément, son passé. Deux petits chapitres y sont consacrés à la fin. Ils peuvent tout changer. Ici, le côté romantique et science-fiction se mélangent vraiment de manière harmonieuse, alors que le tout pourrait facilement être incompatible.

De plus, les quelques cases d'auparavant ne sont pas à bouder, comme cette scène merveilleuse et à double tranchant des échanges de vœux. Un événement que l'on sait qu'il ne sera pas forcément vécu dans le futur. Les émotions sont omniprésentes, et, les dessins de Migihara aident beaucoup dans ce sens. Le mot de fin de l'artiste précise qu'il prend plus le temps de faire des cases qui lui procurent beaucoup de plaisir... l'inverse est tellement vrai aussi. Même les petites scénettes de fin sont sympathiques !

On est à l'heure du bilan, comme le schéma inséré ingénieusement dans l'histoire qui résume si bien les récents événements. Il est temps aussi de créer des liens avec ceux qui peuvent faire pencher le destin, et, dans un même temps, explorer ces personnages secondaires un peu plus. Mais, il y a peut-être aussi des ennemis qui seront imperturbables ? On ne sait toujours pas comment on va pencher la balance, mais il faudra peut-être en passer par ce fait. Encore une fois, on hâte de suivre ça !

En bref

« Pourquoi ne pense-t-elle qu'aux autres ? »

8
100 Jours avant ta Mort
Positif

Toujours une belle couverture

De beaux dessins

De bons sentiments

Le mélange science-fiction et romance

Simple, mais efficace

Les bonus

Negatif

On en est tout morose

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (581)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire