Critique Manhwa Tower of God #1

6
Tower of God

par MassLunar le mar. 17 août 2021 Staff

Tower of bof...

Nouveau phénomène webtoon adapté en format papier, Tower of God est un manhwa écrit et dessiné par un certain Siu. Tower of God a bénéficié d'une adaptation animée. C'est un titre qui, à l'instar de Solo Leveling , possède une certaine popularité auprès du lectorat webtoon, une référence édité cet été pour la première fois en version papier par Ototo...

Avant de commencer, il est bon de préciser que cette critique ne se limite qu'à la lecture de ce premier tome. Je n'ai personnellement pas lu le webtoon ni vu l'anime ( bien que la BO est top !), c'est donc une découverte focalisée uniquement sur ce premier tome en format papier. Cet avis peut donc changer, rien n'est gravé dans le marbre. 

Autant le dire, c'est une petite douche froide. Ce qui m'a le plus dérangé , c'est le fait que ce premier tome de Tower of God possède une certaine dysharmonie qui frise l'amateurisme face à un background intriguant, onirique mais quand même un peu léger. Sans doute , c'est voulu et que ce titre va monter crescendo en terme de qualité ( ce qui doit être logique) mais pour un début , c'est tout de même plutôt bancal mais passons déjà sur la première et, à mon humble avis, qualité majeure de ce titre : son ambiance. 

Dans Tower of God, nous ne sommes pas tenus par la main. Nous rentrons dans un monde qui frise le néant avec l'image de cette tour sans logique. Les décors sont vides et dénués de sens. D'un étage à l'autre, nous passons d'une vaste salle bleutée dominée par un serpent géant à une prairie ensoleillée propice à un battle royale. L'auteur Siu nous propose un survival onirique qui ne semble souffrir d'aucune logique ni de règles si ce n'est la principale : des gens se battent pour atteindre un étage idyllique dans lequel tout leurs rêves pourront être réalisés. Ceux qui évoluent dans cette tour sont des élus qui ont été choisi pour y rentrer, d'autres y sont rentrés de force ou par le hasard, des personnages en minorité comme notre héros dont le seul but est de trouver son amie. Le scénario n'est pas très prolifique en parole mais accroche quand même son lectorat. Siu , comme pas mal de "webtooners" propre une ambiance graphique très numérique avec incrustations de fond atmosphériques et vides. Ca passe par une caverne, une salle bleue , un ciel étoilé. Qu'on aime ou qu'on aime pas ce style très numérique, il faut reconnaître un choix judicieux des "écrans de fond" comme si les lieux n'avaient pas d'identité propre, un contenu non détaillé qui repose sur l'affect... Dans tout les cas, cette pureté du style semble être un point commun aux webtoons. Qu'on aime ou qu'on aime pas, ils cultivent une ambiance...

Par contre, je suis moins indulgent par rapport au travail éditorial qui aurait du se montrer plus ambitieux. Ototo avait édité un autre webtoon Killing Stalking par le biais de leur collection Taifu. Ils avaient choisi un format supérieur au manga, je m'étonne qu'ils n'aient pas gardé ce format pour Tower of God qui aurait mérité un plus de spectaculaire, notamment au niveau de certains planches comme le combat contre l'anguille ou l'arrivée de Ban dans la Tour. D'autant plus que le lieu est une Tour, un grand format aurait  pu accentuer davantage ce spectaculaire, cette sensation de verticalité. De même, l'intrigue de ce premier volume s'achève un peu de manière brouillonne sans aucun effet de suspense ou de chute. Le volume aurait gagné à être davantage étoffé en pagination. Certes, cela serait revenu plus cher mais il y aurait sans doute eu un petit plus non négligeable à la lecture. Recentrer ce manhwa dans un format classique manga est un petit peu réducteur. 

L'autre mystère provient des personnages en eux-mêmes. Nous ne savons pas d'où ils viennent. A priori, plusieurs espèces se côtoient dans cette Tour . Notre personnage principal est un humain sans réel talent mais qui possède une profonde affinité pour son amie Rachel : une fille qui lui a tout appris, une guide qui l'a aidé à s'éclairer au milieu de sa caverne. Le fait que le héros soit un mystère en soi permet d'apprécier davantage le mystère ambiant qui règne dans ce premier volume. Difficile d'en dire davantage pour l'instant. 

Tout ce mystère est malheureusement parfois desservie par un dessin qui souffre tout de même un peu l'amateurisme. Les traits des personnages sont parfois trop épurés avec quelques maladresses et un style assez lisse. Ce côté épuré renforce aussi l'ambiance de mystère qui règne dans ce volume mais nous sommes quand même loin d'un certain niveau de dessin, du moins dans ce premier volume avec des expressions, des textures qui ne sont pas affinés. C'est un dessin qui passe sous nos yeux sans nous toucher , sans nous capter, un dessin qu'on pourrait juger de nuageux avec parfois des notes d'amateurisme. Pour un lectorat assidu de manga, c'est parfois un petit peu limite. 

De même, l'action n'est pas  très haletante dans un premier temps.  Le battle royale à la fin de ce premier volume s'avère plus intéressant avec l'apparition d'autres personnages et leur propre style de combat. Toutefois, je pense que Tower of god ne se limitera pas à de l'action brut et nous pouvons deviner que ce titre se focalisera sur des épreuves plus fouillées pour notre héros. 

En bref

Bien que ce premier volume coche sans problème les cases de la curiosité et nous donne envie d'en savoir plus , son entrée en matière est loin d'être fracassante. Le dessin est trop lisse uniquement relevé par certains backgrounds qui auraient eux-mêmes gagnés à être édités dans un format plus ambitieux. Pour être optimiste, cette arrivée bancale dans la Tour de Dieu ne doit pas éclipser ce que peut promettre la série par la suite mais pour l'heure, c'est un petit bof guère captivant qui nous fait franchir la porte de cette tour.

6
Tower of God
Positif

Une véritable ambiance de mystère qui ne cherche pas à nous prendre par la main ce qui peut donner lieu à de bonnes promesses autour de l'intrigue

Quelques backgrounds magnétiques

Le battle royale qui dévoile toute un melting-pot de personnages et de styles de combats.

Negatif

Un dessin parfois amateur, dans l'ensemble assez lisse et qui n'est guère aidé par un format un peu réducteur.

Une lecture un peu trop glissante sans réelle accroche.

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (299)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire