8
Reine d'Égypte

par Tampopo24 le sam. 8 mai 2021 Staff

Vivre son rêve jusqu'au bout malgré les pertes

Je suis Reine d'Egypte depuis ses débuts, étant une grande amatrice de l'Egypte ancienne sur laquelle j'ai lu pas mal d'ouvrages, notamment sur le personnage dont il est question ici : Hatchepsout et son "fils", le futur Thoutmosis III.

Après 8 tomes, nous arrivons à un nouveau moment charnière de l'histoire de cette grande dame. Hatchepsout est désormais un pharaon installé au projet politique solide mais aux ennemis tout autant déterminés et ce tome est celui de nombreuses séparations dans un contexte politique et religieux complexe.

Le tome s'ouvre dans la douleur, une douleur qui va nous suivre pendant une grande partie de notre lecture. Hatchepsout règne mais elle est contestée et ce au sein même de sa famille. Le tome est donc volontairement sombre annonçant une fin de règne compliquée et avec pas mal de tourments pour cette reine qu'on a aimé découvrir et suivre.

Pour le bénéfice de la fiction et d'une narration enlevée, l'autrice a brodé pas mal de choses dans ce tome mais qu'importe, car c'est aussi dans le but de montrer une Reine qui a beaucoup fait pour son peuple. Hatchepsout est ainsi montrée comme un Pharaon qui a su se faire une place non par la guerre mais par le commerce, la diplomatie et l'art. Tout cela m'a énormément plu.

En revanche, j'ai trouvé beaucoup plus brusque les changements mis en scène au début du tome pour mettre en scène les oppositions qui naissent au sein même de la famille d'Hatchepsout. Sa rivalité avec sa fille manipulée par un Senmout exagérément montré comme le méchant, était un peu too much pour moi, surtout que ce n'est pas franchement documenté historiquement parlant, de mémoire. Alors certes, ça sert à montrer que celle-ci est avant tout une femme politique plutôt qu'une mère et que leur seul qui a jamais compté pour elle est son ancien amant, mais c'est tout. Heureusement que la narration des événements est par la suite mieux dosée, permettant de faire monter le drame vers son point de non rupture, ce qui est passionnant pour le lecteur. Il assiste ainsi à une querelle familiale, qui a des débouchés politiques et religieux forts et impactants sur le peuple et le pays.

La fin de règne d'Hachepsout est donc bien agitée et même après le petit bond dans le temps final que nous réserve l'autrice, on sent pas mal de choses en germes. De façon, également un peu brutale, on assiste à une nouvelle relation entre elle et le futur Thoutmosis III, une relation plus équilibrée et apaisée étrangement. Arrive également sur le devant de la scène, une jeune fille tout feu tout flamme qui aura son importance par la suite, mais qui ici est surtout la révélatrice de la tendance à l'anachronisme de l'autrice qui peut agacer. En effet, la question de la place des femmes dans la société n'a absolument pas lieu d'être à cette époque... Ça nous est contemporain mais pas à eux...


En bref

En dépit de ces quelques maladresses, Reine d'Egypte est et reste une série historique de qualité qui propose un portrait, certes très romancé, mais aussi révélateur d'une femme qui a su dépasser sa condition pour vivre son rêve. L'autrice a su garder les traits saillants de ce personnage historique fort et créer autour une histoire vraiment passionnante à chaque âge de sa vie. C'est une très belle façon de découvrir son histoire.

8
Reine d'Égypte
Positif

Toujours une belle façon de découvrir l'histoire d'une grande dame

Un portrait assez juste de la politique de la Pharaone

Une histoire passionnante grâce aux drames et à leurs implications politiques

Negatif

Des changements un peu trop brusques à plusieurs reprises

Un portait de Senmout qui ne m'a pas convaincue

Quelques anachronismes

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (560)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire