8
Les Carnets de L'Apothicaire

par MassLunar le mar. 20 avril 2021 Staff

Chroniques empoisonnées de l'impériale Cité

Les Carnets de l'Apothicaire est un manga historique au style élégant et raffiné. Ce seinen adapté d'un roman et  édité par chez nous chez Ki-oon arrive en France et peut d'ore et déjà être considéré comme un titre assez original au sein de  l'univers manga  par son approche réaliste et sa fiction mêlant Histoire et enquête sur fond de poison. 

Dans ce titre, nous suivons Mao-Mao, une jeune apothicaire quI se fit enlever par une troupe de bandits qui l'a vendit comme servante dans le harem de la Cité Impériale, la fameuse cité de l'Empereur en Chine dans laquelle les concubines sont soigneusement sélectionnées pour donner naissances aux dignes héritiers.  Plutôt résignée, Mao-Mao voit donc son quotidien rehaussé grâce à ses talents d'apothicaires et son flair pour découvrir les poisons. 

Ce premier volume est assez envoutant. Le cadre de la Cité Impériale est finement dessiné de même que le chara-design très soigné. Pour signer cette adaptation , la mangaka Nekokurage dont le travail est a priori inédit en France met les petits plats dans les grands pour offrir une adaptation très immersive. On distingue même une certaine sensualité au niveau du style dans ce manga dont l'intrigue se déroule dans un véritable harem, sensualité qui n'est jamais traité de manière grivoise. Le style de dessin se marie assez bien avec la finesse d'une intrigue qui se base sur les complots, les tentatives d'empoisonnement, le triste sort des courtisanes rattachée à cette cité.  C'est un milieu clôt , fastueux qui n'épargne pas la fourberie et les basses intrigues.

Même si ce premier volume est forcément un volume d'exposition, Les Carnets de l'Apothicaire promettent un bon nombre d'intrigues et d'enquêtes basées sur les connaissances de Mao-Mao dans le monde du poison. J'ai bien aimé ce personnage qui sort un peu du lot. Physiquement, comme elle le souligne elle-même, elle n'a rien d'une courtisane mais par contre elle possède un flair et un sens de l'observation redoutable.

Son duo avec le manipulateur Jinshi, un noble qui connaît tout les rouages de la cour, est plutôt drôle et efficace : l'apothicaire ayant du mal à dissimuler un certain dégout pour l'aristocrate et son côté séducteur tandis que ce dernier est plutôt enthousiasmé par le mépris maladroitement affiché de Mao-Mao. Un duo qui fonctionne et nous entraîne sans problème dans les rouages de la Cité Impériale. J'attends encore d'être impressionné par le suspense et la qualité des enquêtes que va devoir résoudre ce duo atypique. Ce premier volume expose tranquillement son intrigue , nous ne sommes pas sous le coups de réelles surprises  mais nul doute que ces Carnets ne manquent pas de cœur ni de caractère comme en témoigne le cadre assez fourbe de cette Cité Impériale. 

La place est ici donnée aux femmes de la Cité Impériale dont le faste , la tenue ou les costumes élégants ne cachent pas le sort assez injuste qui leur est réservé. Enfermées, elles n'ont droit à aucune liberté. Elles servent l'Empereur, peut-être porteront-elles son enfant et ne semblent vivre que pour cela .... Ce manga historique dévoile avec finesse leur sort. On peut relever notamment le passage assez touchant de la somnambule qui témoigne de ce désespoir latent qui règne chez ces servantes et qui apporte une conclusion significative à ce premier volume. De même, en suivant le point de vue de Mao-Mao, une apothicaire qui fut propulsée bien malgré elle dans ce monde demeure une perspective assez intéressante pour le lecteur qui découvre en même temps qu'elle les règles de cette cité hermétique.

En bref

Comme mes collègues, j'ai été assez séduit par ces Carnets de l'Apothicaire . Ce premier volume qui démarre tranquillement propose un manga au style raffinée, très immersif dans son approche tout en délivrant derrière les missions de l'apothicaire une vision réfléchie de la condition des servantes au sein de la fameuse Cité Impériale.

8
Les Carnets de L'Apothicaire
Positif

Un style élégant , un peu sensuel sans vulgarité avec une reconstruction historique très soignée;

Mao-Mao, l'outsider de cette cité dont le talent la rend vite attachant.

Les intrigues qui dévoilent avec finesse la condition des servantes et des favorites de l'Empereur

Negatif

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (183)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire