Critique Lost Children 1

Dans un univers inspiré des folklores d'Asie, Lost Children, nouvelle création orginale Ki-oon écrite et dessinée par Tomomi Sumiyama, nous expose la dure histoire de deux frères séparés par la guerre... Ran est membre d'un groupe de rebelle appelé Armée Révolutionnaire, souhaitant mettre fin aux systèmes de castes sociales en place dans le royaume fédéral de Shardao. On ne sait pas grand chose de cette organisation, ni de la place de Ran au sein de celle-ci. On connaît cependant le but premier du jeune garçon : retrouver son frère. Yuri quand à lui, est un représentant de culte dans un petit village opprimé. Evoluant dans un milieu très stricte, il fera tout pour être accepté et survivre, malgré ses différences et souvenirs passés. L'histoire nous illustre donc parallèlement les quotidiens pas toujours paisibles de ces deux jeunes hommes...

Lost Children est bouleversant de réalisme, que ce soit au niveau de son scénario original et bien construit, de son univers tout aussi recherché ou de ses belles et poignantes illustrations. Tout au long du tome, on nous présente et explique petit à petit les politiques et systèmes du royaume, accompagnés bien sûr de toutes ses graves problématiques. Cependant, il y a toujours un rayon d'espoir éclairant le chemin dans la pénombre... Par exemple, lorsque l'on voit des Gathiya, nom donné par les oppresseurs à la caste inférieure, on ne peut que ressentir pitié et compassion devant la vie d'horreur et d'injustice qu'ils mènent... Pourtant, cela ne les empêche pas de rire, de s'amuser de temps en temps, et de profiter du peu qu'il leur reste : la vie. C'est en cela, entre autre, que Lost Children crée son originalité et son ambiance unique, autant réaliste que débordante de vie.

Tomomi Sumiyama se concentrera sur ses personnages principaux et l'installation de son univers dans ce volume. Les quelques personnages secondaires que l'on apperçoit ne seront pas encore développés. Ce n'est pas une mauvaise chose en soit ; il y a déjà bien à faire avec les deux frères Ran et Yuri. Le royaume de Shardao, lui, sera sur le devant de la scène. Toutes nos interrogations ne recevront pas de réponses, mais des bribes et indices sur la culture, la politique, les peuples et sociétées, et bien d'autres sujets encore nous seront délivrés tout au long des chapitres, nous donnant envie d'en savoir plus...

Conclusion, l'ambiance de ce premier volume est prenante. L'univers, les personnages et le scénario sont recherchés et nous donnent envie d'en apprendre plus. Le bon rythme du récit nous fera tourner les pages une à une, jusqu'à arriver à la fin sans avoir vu le temps passer. Les dessins quand à eux sont très bons ; le plus bluffant reste les arrière-plans. Excepté lors des scènes où cela apporte une touche de dramatisme, il n'y a pas une case au fond blanc. C'est vraiment plaisant et je n'imagine pas le travail colossal qu'il doit y avoir derrière...
Pour ce qui est de l'édition... On peut bien sûr saluer l'initiative de la collection 'création originale', que Ki-oon continue de développer et de mettre en avant avec des titres tels que Sous un Ciel Nouveau, Momo et le Messager du Soleil, bientôt Beyond The Clouds, ou ici Lost Children. Ce premier volume de 190 pages dont 5 pages en couleurs reste très classique dans son format et son impression. Il est tout de même sympathique de découvrir à la fin de celui-ci une dizaine de pages consacrées à l'auteure, son histoire et son univers... La traduction, à laquelle je n'ai absolument rien à redire, est réalisée par Anne-Sophie Thevenon ; et l'adaptation graphique, par Erwan Lossois.

J'ai donc beaucoup apprécié ce premier volume et attends la suite avec impatience !

8
En bref, un scénario bien construit, un univers recherché, de superbes illustrations et un rythme maîtrisé. Que demander de plus ? Ki-oon nous régale encore une fois avec cette création originale à l'univers et aux thèmes atypiques, signée Tomomi Sumiyama. Hâte de lire la suite !

Achetez Lost ChildrenT.1 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par P'tit Citron

Je n'aime pas spécialement le citron.

Contenu associé

Lost Children T.1, Lost Children (Manga)

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire