Critique Black Clover 4

Avec l'arrivée de nouveaux personnages dans le troisième tome, j'osais espérer que celui-ci lancerait enfin la série, afin que ce ne soit plus une pure déception. Et contre toute attente, c'est le cas. Il est bien mieux ficelé que les précédents et Yûki Tabata a enfin pris le risque de s'imposer, ne serait-ce qu'un petit peu. On ressent moins ce manque de maturité et d'originalité, car les scènes sont un peu moins clichées et même si leur déroulement reste très classique, ce n'est plus une vaste copie.

Déjà, même si la majorité des nouveaux chevaliers-mages sont exaspérants, j'ai beaucoup apprécié Fuegoleon (le capitaine des lions flamboyants), qui maîtrise le feu. Son chara-design est plutôt sympa, comme celui de son petit frère d'ailleurs. Et il est plutôt mature, de quoi donner de bonnes leçons de morale à Asta et ses coéquipiers, sans pour autant que ce soit exagéré.

On sent que l’œuvre prend une tournure un peu plus recherchée, avec l'arrivée des membres de « l’œil maléfique du crépuscules » qui annoncent enfin un groupe d'antagonistes qui risque d'avoir de l'intérêt. De plus, ils ont l'air assez puissants et je pense qu'ils ne sont pas les plus forts de leur organisation. Ils ont le visage masqué, ce qui m'intrigue : peut-être sont-ils des personnages censés faire le bien, qui, en secret, tentent de détruire le royaume et les mages qui le composent. Depuis le début, j'ai quelques doutes sur le capitaine de l'aube d'or... Il semble cacher quelque chose, alors il se peut que ça ait un lien, à voir par la suite.

Ce qui était agréable également, c'est la multitude de pouvoirs, même s'ils ne sont pas très développés dans ce tome (avec autant de personnages en train de combattre, se concentrer sur chaque pouvoir prendrait plusieurs tomes), ils permettent d'enrichir le scénario, qui en avait bien besoin. On a également eu droit à quelques retournements de situation assez bien placés, qui ont suscité en moi un certain intérêt (soudain) pour Black Clover, et m'ont convaincu de continuer (après autant d'acharnement, il fallait bien, je suppose).

J'ai tout de même une petite interrogation : On sent que Yuno évolue, qu'il arrive enfin à maîtriser son nouveau pouvoir (semble-t-il du moins) mais qu'en est-il d'Asta ? Le fait qu'il n'ait pas de pouvoirs magiques semble tout de même être assez handicapant, car je le vois mal changer d'épée à chaque fois qu'il a besoin d'un « power-up » (parce qu'il ne va pas stagner non plus). Peut-être qu'en absorbant la magie, il réussira à la renvoyer, la transformer ou que sais-je, ce qui pourrait, ma foi, être intéressant. J'espère également que les personnages qui intègrent l'histoire au fur et à mesure ne seront pas mis de côté, afin qu'ils puissent évoluer aussi et empêcher la série de s'essouffler (car en effet, je m'attends à tout avec BC...).

6
Black Clover se détache petit à petit du pur copier-coller des Nekketsu connus, mais cherche encore son identité. De nombreux personnages intégrant l'histoire permettent d'apporter de la fraîcheur à l'oeuvre et l'arrivée d'antagonistes assez mystérieux permet au manga de prendre une nouvelle tournure. Quelques éléments se mettent en place, qui permettront sûrement à cette série de s'affirmer et "prendre son envol". À confirmer dans le cinquième tome.

Achetez Black CloverT.4 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par Niwo

Grand fan de philosophie et de psychologie, je préfère les séries assez profondes avec une certaine maturité. Je lis des mangas depuis ma tendre enfance et depuis je n'ai jamais arrêté de m'y intéresser. J'ai besoin qu'on me force à réfléchir et remettre en cause la société dans laquelle on vit pour réellement apprécier une oeuvre (Inio Asano entre autres.).

Site/blog perso : https://www.youtube.com/c/niwomanga

Contenu associé

Black Clover (Manga), Black Clover T.4

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire