couverture, jaquette Tales of Destiny 4  (Ki-oon)
Tales of Destiny © by KITSUTSUKI Shinki / Media Works
couverture, jaquette Tales of Destiny 3
Précédent
couverture, jaquette Tales of Destiny 5
Suivant
Les membres
-
(0)
Les experts
4.5
(2)
Tales of Destiny 4
acheter Tales of Destiny 4  (Ki-oon) Manga amazon
6,60€
Collection Shopping list Envie Mon avis

Chargé par le roi de Seinegald de mettre l’œil de Dieu en lieu sûr, Hugo se rend avec Lion sur une île déserte où se trouve une usine désaffectée. Stan et ses compagnons, qui ont deviné ses intentions, décident de le suivre… Mais, une fois dans la place, ils tombent nez à nez avec Lion : ce dernier a reçu l’ordre d’éliminer les autres swordian masters ! S’il refuse, c’est Marian, prise en otage par Hugo, qui en subira les conséquences.
Rutee a beau tenter de le ramener à la raison, le pire se produit… C’est alors qu’un vestige volant de la guerre d’Aeth’er fait son apparition et commence à semer la destruction ! Stan et ses alliés en réchappent de justesse, tandis que Lion disparaît, englouti par les eaux ténébreuses… Notre héros prend alors la décision de détruire la source de toutes ces calamités, l’œil de Dieu, quoi qu’il lui en coûte !

Critiques du staff sur ce tome
Tales of Destiny T.4 Staff
4

Stan a décidé de tout faire pour empêcher Aquaveil de mener une offensive contre Seinegald. Accompagné de ses camarades Swordian Masters, il se retrouve donc dans le pays, totalement ravagé… Guidés par le ménestrel Johnny et Fayte, fils du seigneur de Moreau, Stan et ses compagnons décident de se diriger vers Toukei pour mettre fin aux agissements du roi Tibérius. Déjouant les pièges qui se dre...

Lire la critique de Tales of Destiny T.4

Les tomes de cette édition
drapeau pays édition Simple [Ki-oon]
Terminée en 6 tomes
Tales of Destiny 1
25 mars 2010
Tales of Destiny 2
27 mai 2010
Tales of Destiny 3
1 juil. 2010
Tales of Destiny 4
23 sept. 2010
Tales of Destiny 5
25 nov. 2010
Tales of Destiny 6
27 janv. 2011
Ajouter à ma collection
Commentaires sur cette fiche (0)
Laissez un commentaire