4
Platinum End

par P'tit Citron le dim. 11 nov. 2018 Staff

Platinum End est depuis plusieurs tomes un gros point d'interrogation pour moi. La série continuera-t-elle de décevoir, ou se rattrapera-t-elle avec brio ? Compte tenu du talent indéniable d'Obha Tsugumi, le second scénario n'est pas à jeter. Pourtant, ce 8ème volume ne me donne toujours pas grand espoir...


On assiste à la fin du duel entre Mirai et Metropoliman, marquant lui-même, probablement, la fin de la première partie du manga. Malheureusement, comme lors des précédents tomes, les combats sont lents, trop simples, trop prévisibles... On a droit à, encore, de nombreux dialogues de sourds entre Mirai le GENTIL et Metropoliman le MECHANT. Ca ne va pas bien plus loin que cela ; c'est dommage.


Heureusement, le magnifique trait d'Obata Takeshi est là pour contrebalancer cette intrigue lassante. Je ne le dirai jamais assez, mais son talent ne cesse d'évoluer et sa plume, de se perfectionner. Tout est très agréable à la rétine, mais certaines planches notamment, douées d'un superbe jeu de lumière, de perspectives irréprochables et/ou d'une mise en scène bouleversante, sont vraiment époustouflantes...

En bref

En conclusion, Platinum End continue de décevoir et de creuser sa propre tombe avec ce 8ème tome. L'intrigue est brouillonne, les personnages sont irritants et trop simples, les combats sont ennuyeux... L'espoir d'un rattrapage et d'un bon dénouement persiste, compte tenu du passé d'Obha Tsugumi ; mais on en est loin... Heureusement, les graphismes toujours plus exceptionnels nous font oublier le reste.

4
Platinum End
P'tit Citron Suivre P'tit Citron Toutes ses critiques (189)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire