8
Moi, quand je me réincarne en slime

par terry le sam. 3 mars 2018

Avec un titre pareil, aucun risque de le confondre avec un autre manga! en plus en français (cocorico;-b) et puis on se dit qu'il ne doit pas manquer d'humour...
Et on n'est pas volé: en effet avec l'histoire de ce salaryman qui se sacrifie pour son ami et se transforme en slime dans un autre monde à l'univers héroic fantasy, ou peut-être plutôt high fantasy (guerre de Lodoss, dragon quest:la quête de Daï, ou Fly), on sourit beaucoup. La simulation de ce que doivent être les perceptions basiques d'un slime (pas de vue, pas d'ouïe...) est plutôt convaincante, et on se demande quand même un peu ce qu'est cette fameuse "voix off de grand sage" dont il hérite durant sa mort et qui va être... comme un guide du joueur de jdr qui lui explique ses compétences et les possibilités qui lui sont liées.
Evidemment, Limule (le nom qui lui sera vite donné) aura aussi pas mal de chance (il rencontrera un puissant allié dès le départ et héritera de ses capacités ainsi que de son aura), mais le coup du novice qui débarque dans un univers auquel il ne connaît rien ça marche toujours, le décalage et les découvertes sont plutôt rigolos (l'évolution des gobelins au réveil de Limule par exemple est assez marrante).
Le scénario est très feel good puisque on est dans une progression continue, facile et positive. Ca pourrait être ennuyeux, mais pas pour le moment, on est dans la découverte nous aussi donc ça passe sans souci. Par contre ça ne pourra pas durer trop longtemps à ce système donc le mangaka aura intérêt à trouver vite de nouveaux enjeux! Limule fait très "sauveur" (avec même un petit côté Adam biblique, en donnant des noms) à qui tout réussit. En même temps le héros semble déjà de nature "bonne pâte" (sans doute la raison pour laquelle il a été transformé en slime ^^) donc on a plaisir à le suivre.
Les dessins sont assez classiques mais plutôt soignés et dynamiques, rien de choquant, et ça reste assez sage côté fan-service (contrairement à ce quoi on pourrait s'attendre d'un type qui se dit puceau frustré), voire même pour la violence, pour ce premier tome en tout cas c'est lisible par un très large public.
Bref un bon titre, loin d'être révolutionnaire, mais qui fait passer un bon moment pas déprimant :)

En bref

8
Moi, quand je me réincarne en slime
terry Suivre terry Toutes ses critiques (19)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire