7
Sukedachi nine

par Asagari le mer. 21 déc. 2016 Staff

Après deux tomes de qualité, chacun vecteur d'un questionnement personnel pour le lecteur, mais aussi révélateur sur le lourd passif de certains personnages de la série, nous voici en possession d'un troisième volet relativement différent de ses prédécesseurs et ceci jusqu'à sa couverture, qui force est de reconnaître se révèle juste magnifique mais totalement surprenante. Un petit détail payant qui a le mérite d'égayer notre lecture avant même la réelle découverte du récit.



Néanmoins, ne nous attardons pas longtemps sur ce curieux choix afin de voir réellement ce que Seishi Kishimoto réserve à son lecteur



Ainsi, dès les premières pages nous retrouvons notre tendre Kôta Kiyodera, toujours acteur de mimiques plutôt drôles pourtant étonnamment stressé à l'idée d'inviter sa dulcinée Yuki Nakatani à l'accompagner lors d'un concert, finalement c'est cette dernière qui prend son courage à deux mains en lui proposant une sortie à deux. Vous l'aurez compris, une grande partie de l'action s'attardera sur cette relation, déjà clairement entrevue au tome N°1. Évidemment, celle-ci sera de prime abord la résultante de scènes cocasses jusqu'au prévisible élément perturbateur. De ce fait, il sera possible d'arpenter le passé glacial de notre jeune demoiselle, au travers d'un flashback très dur en total opposition avec son caractère actuel. Surprenant bon point, l'alchimie présente entre ces personnages agrémente l'intrigue de jolis comme troubles moments, responsable en somme d'une lecture bien agréable.



Par la suite, vient un séduisant parti-pris de mimétisme s'étalant sur de nombreuses pages dont le principal objectif est la mise en avant de l'autre nouveau Sukedachi : Ryôko Koizumi. Cependant, malgré l'absence de dialogues, c'est une grande force émotionnelle qui se dégage des événements relatés dont quelques-uns présagent une optique d'intrigue intéressante pour l'avenir.



Enfin, le dernier quart de ce troisième volet s'attarde sur l'intriguant Yoshihiko Hagiwara. Un chapitre réellement plaisant en dépit d'une regrettable courte durée, l'origine de son comportement habituel sera clairement évoquée ici. De quoi en apprendre davantage sur l'un des personnages les plus intéressants du manga, tout en se terminant avec brio sur l'annonce d'une peine de réparation qui mine de rien semble réserver de grosses surprises.

En bref

Troisième tome de la série sur cinq, et troisième de qualité ! Certes moins calqué sur la réflexion vis à vis des meurtres et leurs sentences, il n'en demeure que c'est une lecture jouissive qui attend les fans, grâce à trois parties distinctes chacune intéressante de par sa conception. Pourtant, à présent proche de la fin, il semble encore manquer quelque chose afin de couronner le tout, une orientation dans le scénario faisant de Sukedachi 09 un immanquable. C'est pourquoi, cela serait dommage de voir l'histoire s'achever sans une réelle mise en danger de nos protagonistes.

7
Sukedachi nine
Asagari Suivre Asagari Toutes ses critiques (78)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire