7
Un baiser à la vanille

par snoopy le sam. 8 oct. 2016 Staff

Après un premier tome décevant dans lequel l’auteure posait les bases d’une histoire d’amour des plus banales avec l’habituelle mise en scène des premiers émois amoureux d’une jeune fille ordinaire éprise du petit prince parfait de son école, un baiser à la vanille ne s’offrait pas le meilleur départ. Cela dit si l’auteure décide d’approfondir le profil psychologique du héros, la suite pourrait devenir intéressante et ainsi effacer la mauvaise impression du début.

Kokoa a eu le coup de foudre pour Banri et lui dévoile ses sentiments emportée par l’ambiance du moment. Seulement, Banri est loin d’être un garçon au caractère facile et semble avoir énormément de mal à s’ouvrir aux autres. Il va petit à petit se mettre à changer au contact de Kokoa et sera même touché par la sincérité de ses sentiments à son égard. Suite à un événement, il lui demande brusquement de sortir avec lui. Kokoa peut-elle enfin espérer la réciprocité de ses sentiments ?

On reprend exactement là où on s’était arrêté dans le précédent tome à savoir au moment où Kokoa déclare ses sentiments à Banri. Suite à un coup de fil, ce dernier laisse en plan notre petite Kokoa toute ébranlée par les événements. On comprend très vite grâce à l’intervention de Kotetsu les raisons qui ont poussées notre héros à partir en courant et qui sont tout à fait légitimes. En effet, une personne qui lui est très chère est gravement malade, l’inquiétude et l’attachement du jeune homme pour cette personne le rend d’ailleurs terriblement humain. Cette figure féminine a déjà fait apparition dans le précédent tome et s’impose d’emblée comme attachante de par sa santé fragile et par l’amour qu’elle porte à Banri. On va d’ailleurs très vite découvrir jusqu’où le jeune homme est prêt à aller pour pallier aux angoisses de cette personne. Il va demander subitement à Kokoa de sortir avec lui mais celle-ci va vite sentir que quelque chose cloche et la réponse à ses questions ne va vraiment pas lui plaire.

Suite à ces événements, le jeune homme décide de jouer franc jeu avec Kokoa et lui dévoile de façon très intime son passé. On appréciera l’honnêteté et le courage du jeune homme car il n’est jamais facile de parler de ses blessures surtout quand elles sont assez profondes. On sentait que l’auteure avait une carte à jouer et elle s’en sert parfaitement, ses confidences vont non seulement nous permettre de comprendre les souffrances de Banri mais on va également trouver en elles une explication tout à fait logique à son comportement froid et distant ; un passage poignant qui réussit à émouvoir et à le rendre plus attachant aux yeux des lectrices.

Dans la seconde partie du tome, l’auteure va profiter d’un stage sportif pour nous présenter toute une panoplie de nouveaux personnages. C’est un peu beaucoup d’un coup et on n’aura pas réellement le temps d’apprendre à les connaitre. Cependant, l’auteure va à l’essentiel et nous expose rapidement leur lien avec Banri. L’utilisation des personnages secondaires est assez sommaire pour l’instant et on espère que l’auteure rectifiera ce point par la suite. Cela dit, un des personnages va tout de même ressortir puisqu’il n’aura de cesse de provoquer notre héros en tournant autour de Kokoa. Heureusement, cela ne prend pas la direction de l’habituel triangle amoureux qui viendrait beaucoup trop tôt dans l’histoire à mon sens mais son petit jeu aura tout de même de l’effet sur notre héros. Le fait de le voir déstabiliser par l’apparition de nouvelles émotions colle bien avec les révélations faites un peu plus tôt et donne par la même occasion un peu plus de profondeur au récit. Kokoa quant à elle est toujours aussi mignonne et maladroite mais cette façon d’être toujours à côté de la plaque est plutôt drôle.

Nettement meilleur qu’à ses débuts, le récit prend une direction assez plaisante en se concentrant davantage sur la psychologie du héros ainsi que sur les progrès qu’il va devoir faire pour comprendre ses émotions et s’ouvrir aux autres. L’auteure réussit ainsi à relever le niveau de sa série grâce aux nombreuses révélations qui viennent ponctuer intelligemment ce deuxième tome et éveille notre intérêt. On ressort donc de cette lecture agréablement surpris et on espère que la suite sera du même niveau.

En bref

Nettement meilleur qu’à ses débuts, le récit prend une direction assez plaisante en se concentrant davantage sur la psychologie du héros ainsi que sur les progrès qu’il va devoir faire pour comprendre ses émotions et s’ouvrir aux autres. L’auteure réussit ainsi à relever le niveau de sa série grâce aux nombreuses révélations qui viennent ponctuer intelligemment ce deuxième tome et éveille notre intérêt. On ressort donc de cette lecture agréablement surpris et on espère que la suite sera du même niveau.

7
Un baiser à la vanille
snoopy Suivre snoopy Toutes ses critiques (485)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire