6
Kiss him, not me

par snoopy le lun. 4 avril 2016 Staff

Après un premier tome drôle et réussi, j’avais tout de même quelques attentes pour la suite notamment sur la progression de l’intrigue et l’évolution des relations entre les différents personnages. Espérons que ce titre ne tombe pas dans le piège des comédies romantiques niaises et répétitives à souhait.

C’est la fête culturelle et l’heure est aux préparatifs. Après avoir réussi à convaincre toute la classe de faire un cosplay café, Serinuma va se porter volontaire pour confectionner tous les costumes. C’est une lourde responsabilité qui repose sur ses épaules mais la fujoshi qui sommeille en elle est terriblement excitée à l’idée de voir Nanashima et Igarashi en cosplay.

On savait très bien qu’en débutant cette série, on aurait le droit à ce type d’évènement qui reste des incontournables des romances en milieu scolaire. Il ne faut clairement pas chercher l’originalité de ce côté-là et les grandes consommatrices de shojo, qui sont blasées par ce genre de scènes, auront du mal à trouver leur bonheur. Malgré tout cette idée de cosplay café est bien plus sympa que l’habituelle maid café où tout le monde se retrouve déguisé en soubrette et les costumes sont ici plutôt réussis. L’auteur nous raconte d’ailleurs une petite anecdote amusante sur ceux-ci dans sa postface.

En plus, Igarashi va clairement annoncer ses intentions, se montrer plus entreprenant et possessif avec Serinuma. Ce qui va bien sûr déclencher les hostilités et va placer notre héroïne dans une position délicate. En effet, cette dernière devra respecter un planning très chargé et passé un moment en tête à tête avec chacun d’entre eux. Heureusement qu’on peut compter sur les garçons pour mettre en peu de piment dans le récit sinon on se serait très vite ennuyé à cette fête. Malheureusement, comme je le craignais le côté niais et immature de l’héroïne prend vraiment le dessus sur son côté déjanté dans ce tome. La scène où elle va se mettre à pleurer à chaudes larmes m’a vraiment agacé et le fait qu’elle se contenterait bien d’une relation amicale n’aide pas à faire avancer l’intrigue.

Quand un scénario de base est aussi simple, il faut impérativement que l’auteur joue la carte à fond sinon on risque vite de tourner en rond et de s’ennuyer. En ce qui me concerne, j’attends beaucoup plus de la part de l’auteur surtout qu’elle nous a prouvé son talent à maintes reprises dans ses œuvres précédentes.

La suite s’annonce tout de même plus prometteuse avec l’arrivée d’un nouveau personnage qui pourrait bien devenir une rivale intéressante en espérant tout de même que Serinuma ait le déclic.

Beaucoup moins drôle que son prédécesseur, on s’éloigne des bons délires du début et on ressort un peu déçu de sa lecture avec un tome qui se révèle être beaucoup trop classique dans l’ensemble. Espérons que Junko redresse la barre dans les prochains tomes.

En bref

6
Kiss him, not me
snoopy Suivre snoopy Toutes ses critiques (485)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire