4
Big lolos

par Sorata le ven. 25 sept. 2015 Staff

Comme vous l’aurez deviné grâce à son titre très évocateur, ce one shot fait la part belle aux énormes et démesurées poitrines qu’on a l’habitude de voir dans ce genre d’œuvre. Il apparaît donc clairement que si ce n’est pas votre tasse de thé, autant passer votre chemin de suite.

Pour les autres, vous pourrez découvrir une petite dizaine de chapitres, qui en dehors des trois premiers, sont indépendants des uns des autres. Les mises en scènes sont très classiques, on y retrouve des lycéens, une famille recomposé, un jeune couple... La seule originalité se trouve sans aucun doute dans cette histoire de fétichiste des mains, mais malheureusement, je trouve cela bien trop court et bien trop peu exploité pour susciter un grand intérêt.

Côté graphisme, l’ensemble est plutôt mitigé avec des filles très mignonne certes, mais dont les poitrines sont tellement opulente que l’on finit par ne voir que ça. On doit bien admettre qu’au début on apprécie surtout que l’auteur ne manque pas d’imagination et d’humour, mais à la longue on finit par se lasser d’avoir une branlette espagnole à chaque chapitre. De plus, le schéma narratif est tellement similaire que l’on finit par juste feuilleter les derniers chapitres. Par ailleurs, les scènes de pénétration sont vraiment de qualité inégale et le trait parfois un peu grossier de l’auteur empêche le lecteur d’éprouver le moindre plaisir. On finit même par sourire de certaines planches qui sont volontairement disproportionnées.

En bref, même pour les fans de Gros « lolos », je ne suis pas sûr que beaucoup d’entre nous trouve un intérêt particulier dans cette œuvre. Seul ceux qui aiment les délires, seront sûrement satisfait de Big Lolo qui offre tout de même une petite panoplie de fille mignonne et cochonne.

En bref

4
Big lolos
Sorata Suivre Sorata Toutes ses critiques (140)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire