8
Barakamon

par Lelouch le lun. 13 juil. 2015 Staff

A peine remis de la course inter-village, voilà que Seishû Handa doit faire face à une nouvelle épreuve. Et celle-ci semble bien plus complexe pour lui… Ses parents vont débarquer sur l’ile avec une idée derrière la tête… Alors que le jeune calligraphe essaye tant bien que mal de contrôler les villageois et surtout les enfants, l’arrivée de ses parents va chambouler encore une fois la vie tranquille du village ! Ce volume est aussi l’occasion de remettre en lumière Hiroshi et sa vie de lycéen.

Comme à chaque volume, un élément perturbateur vient changer la vie e Seishû. Cette fois ci c’est ces parents et autant dire que c’est un gros morceau. Les relations entre le jeune calligraphe et son père sont compliquées et sa mère surprotectrice est également du voyage. Avec le côté intrusif des habitants du village le mélange va être étrange. Mais cette visite n’est pas innocente, elle cache un but bien précis. Seishû n’est pas au bout de ses surprises !

Mais, ce dixième volume revient aussi sur la vie d’Hiroshi, le lycéen aux cheveux de nouveau décolorés. Son naturel gentil lui joue des tours sans qu’il n’y prête garde. Ce procédé de changement de focus est récurrent dans « Barakamon ». S’il est agréable de suivre les différents personnages, c’est parfois assez perturbant de se retrouver couper dans un mouvement pour en aborder un autre, pas toujours en rapport, mais sait-on jamais, peut-être, l’auteur va peut-être faire un lien !

Bref, ce volume reprend les classiques de la série : une histoire douce de vie de village, où Seishû semble s’être habitué malgré encore quelques petites surprises parfois. Dans un schéma classique, ce tome est agréable et « Barakamon » reste une bonne série.

En bref

8
Barakamon
Lelouch Suivre Lelouch Toutes ses critiques (279)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire