6
Kamikaze kaito Jeanne

par Sherryn le lun. 22 déc. 2014 Staff

Au fil des tomes, l'univers commence à produire son effet et à se montrer de plus en plus attachants. On connaît de mieux en mieux les personnages et cela nous aide à apprécier davantage la lecture de ce manga.

L'évolution de la romance entre Chiaki et Maron approfondir également -légèrement- le récit. Plusieurs réussissent à toucher la lectrice, tandis que le trait de la mangaka s'est déjà embelli et nous livre, ici ou là, de très jolies cases.

Quant à l'histoire globale, elle semble mieux savoir vers où elle s'oriente et une continuité accrue pointe le bout de son nez. Là aussi, cela pousse à se plonger encore plus facilement dans le manga et à prendre plus de plaisir à la lecture.

Ce troisième tome se montre donc assez nettement plus sympathique que ses prédécesseurs ; cependant, il conserve également les mêmes défauts inhérents à la série : des personnages enfantins et naïfs (la romance l'est aussi, bien que mignonne à condition d'aimer le genre), un univers assez simple et qui manque cruellement d'originalité, surtout si on le compare aux titres qui sortaient au Japon à la même époque...

Les rebondissements s'avèrent ainsi extrêmement prévisibles. Le déroulement classique laisse deviner tous les rebondissements à l'avance. Il est donc préférable, pour apprécier ce manga, soit de lire pour la première fois un titre de ce genre, soit ne vraiment pas se lasser à toujours relire la même chose.

Malgré une amélioration, il y a donc toujours les mêmes petits soucis qui vont rebuter le lectorat plus exigeant, mais cela n'empêchera probablement pas la série de trouver son public. Et celui-ci devrait apprécier son amélioration indéniable au fil des tomes.

En bref

6
Kamikaze kaito Jeanne
Sherryn Suivre Sherryn Toutes ses critiques (857)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire