5
Reversible man

par Lelouch le ven. 19 déc. 2014 Staff

Un téléphone qui sonne dans un sac poubelle dans une rue et la vie de quelques lycéennes peut basculer. Dans ce mystérieux réceptacle à déchets, c’est un fœtus qu’elles découvrent. Après cette macabre découverte, est suivie d’autres affaires toutes aussi glauque. La police lance une enquête sur de mystérieuses disparitions et une jeune fille s’interroge sur son ventre qui s’arrondit…

« Reversible man » est un manga glauque. L’histoire met en scène différents personnages dans différentes situations. L’élément bien trouvé, c’est que ces développements qui paraissent à des moments distincts, prennent place, petit à petit, dans un schéma plus global. En effet, les personnages que l’auteur dessine, se croisent et se recroisent selon les lieux « clés » de l’intrigue. On passe ainsi, d’une secte et son église, à une petite clinique. Les personnages, assez nombreux, sont dans la même optique. On passe d’une histoire à une autre. L’auteur jongle avec eux, les mettant en scènes tantôt individuellement, tantôt en groupe. Pour renforcé les aspects « dramatiques » du scénario, Nakatani D. n’hésite pas à utiliser des flashbacks.

Les dessins accentuent l’ambiance sombre du manga. Scènes ensanglantées, cadavre ouvert, corps démembrés,… La liste est longue et chaque page nous réserve une surprise... Mais le fait de multiplier les approches, les personnages et se complexifier le scénario car on ne sait pas où l’on va, ne permettent pas de se plonger vraiment dans l’histoire.

Un fond toujours sombre, et même plutôt glauque et macabre, et une histoire assez originale. Mais, si le scénario avance, on ne sait pas où l’on va, alors que le prochain tome doit conclure la série. Ce tome deux, pourtant très complet et travaillé manque encore uen fois, de profondeur.

En bref

5
Reversible man
Lelouch Suivre Lelouch Toutes ses critiques (279)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire