1
King's Game - Extreme

par Lelouch le sam. 23 août 2014 Staff

Pour la première fois dans ce second volet, Nobuaki, retourne dans le village de Yonaki, où semble-t-il, le jeu du Roi trouve ses origines. Cette fois ci il est accompagné de Mizuki et Kenta, deux de ses collègues de classe, qui croient en lui. Mais dans ce village abandonné, le rescapé découvre des éléments troublants et se demande quel était le lien avec Chiemi sa petite amie dans le premier volet de King’s Game. Nobuaki étant sans téléphone, sa camarade manipulatrice Honda lui ayant « emprunté », il ne reçoit pas les ordres directement. Comment va-t-il se tirer de cette situation ?

Heureusement, l’auteur laisse tomber l’idée de la première saison de faire intervenir les adultes, policiers ou professeurs dans l’intrigue. On ne se retrouve plus avec cette situation aberrante d’une hécatombe lycéenne sans que personne n’y voie un lien. Enfin, ça reste étonnant qu’aucun membre de l’entourage des lycéens ne s’étonne des évènements…mais avec King’s Game, mieux vaut ne pas s’arrêter à cela… La lecture de ce troisième volume est rapide. L’auteur semble vouloir garder quelques élèves à tuer car après deux volumes où les lycéens tombaient comme des mouches, ce volume est assez léger en nombre de mort. Le comportement de la classe change du tout au tout d’un coup, les situations s’inversent pour les personnages principaux, mais sans que l’on comprenne la motivation de ces derniers, surtout dans une telle situation. L’esprit du sacrifice semble être incarné dans de nombreux élèves de cette classe d’un seul coup…

Les dessins restent dans le même genre, mais le trait est légèrement plus assuré, permettant à l’histoire de se dégager des défauts principaux du premier volume. Mais, pour un Seinen, le scénario de King’s Game est bien léger. Le fond du manga, qui se veut sombre et « gore », est complétement recouvert de la nappe de bons sentiments de certains des élèves. Nous sommes, normalement, dans un jeu de mise à mort, est nous nous retrouvons dans la classe de élèves altruistes.

Un troisième volume toujours dans le mou, le scénario n’arrive pas à prendre une véritable consistance pour en faire un vrai Seinen. Il ne suffit pas de tuer des personnages pour en faire un ! Les événements se passent sans vraiment accrocher. L’histoire reste lisse avec des dessins encore moyens.

En bref

1
King's Game - Extreme
Lelouch Suivre Lelouch Toutes ses critiques (279)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire