3
Triage X

par Sorata le lun. 4 août 2014 Staff

Ce cinquième tome de Triage X est centré sur la petite Oriha, idole avant d’être un agent de Black label. C’est donc dans les studios de la chaine de TV où elle se produit que va se dérouler l’intégralité de l’action. En effet, toute la chaine va être victime d’une prise d’otage pendant une retransmission en direct d’un spectacle par l’organisation Wild Hunt qui semble vouloir que Black label sorte de l’ombre…

Avec un tel démarrage, on aurait pu se dire que nous allions avoir le droit à beaucoup d’action, mais en réalité il n’en est rien. En dehors des quelques scènes où Oriha s’en prend aux gros méchants qui exécutent des jeunes filles magnifiques sans l’ombre d’un quelconque remord, on assiste un enchainement de scènes où toutes les deux pages il y a au moins une paire de nichons ou une petite culotte. Sans oublier, les monologues à rallonge et les flashbacks sur le passée de Oriha qui ne servent pas vraiment à grand-chose, puisque l’auteur essaie de donner de la profondeur à une œuvre qui passe 90% de son temps à faire du fan service.

Au final on retrouve trait pour trait les défauts de la précédente série de Shouji Sato, High School Of The Dead avec une intrigue somme toute intéressante avec de temps à autres de très bonnes scènes d’action, mais gâché selon moi par une utilisation outrageuse de jeunes filles à moitié dénudées. On n’a qu’à regarder la couverture de ce cinquième volume pour s’en convaincre. Pour être honnête, on se demande parfois si cela ne va pas se finir au love hôtel…

En bref, au programme de ce nouveau volume : prise d’otage, gros méchant vilain, nichons parties et beaucoup moins d’actions….

En bref

3
Triage X
Sorata Suivre Sorata Toutes ses critiques (140)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire