Critique Manga 100 Demons of Love #1

4
100 Demons of Love

par Sherryn le mar. 15 juil. 2014 Staff

Vendu avec un petit autocollant indiquant qu'il s'agit de la même auteur que Love is the Devil, 100 Demons of Love se révèle pourtant un manga assez différent de ce dernier.

Ils se rejoignent en fait sur seulement quelques points : tout d'abord le public visé, qui sera composé de petites filles et n'intéressera pas grand monde en-dehors de ces dernières ; et le fait que l'héroïne est une cruche timide, maladroite et sans personnalité propre, autour de laquelle tournent cette fois non pas un, mais deux beaux garçons.

Le dessin, qui était l'une des rares qualités de Love is the Devil, se montre étonnamment beaucoup plus brouillon dans 100 Demons of Love. Les traits partent un peu dans tous les sens et les planches en général manquent de clarté. Les personnages quant à eux ne sont pas particulièrement beaux, à moins d'aimer vraiment ce style... Seuls les démons (les méchants) méritent le détour, même si en fin de compte ils sont assez vilains, mais c'est le but recherché (vu qu'ils sont censés faire peur, un but qui sera sans doute atteint auprès des plus jeunes) et sinon, leur graphisme détaillé se révèle appréciable.

L'histoire, elle aussi, reste très brouillonne pour le moment. Coco peut voir des choses surnaturelles, ça on l'a compris, mais qu'est-ce qu'elle est exactement et pourquoi ça intéresse les démons, cela reste un mystère. Les chapitres composant ce premier tome montrent la rencontre de la demoiselle et des bogosses de service et la façon dont ces derniers la sauvent et prennent conscience de ses pouvoirs. Ils vont également se rapprocher en s'installant chez elle, et on s'arrête là. Nous n'avons pour l'instant encore aucune idée claire du fil rouge général et du but vers lequel tendra la série.

Ce qu'on apprécie, c'est la présence de quelques scènes d'action bien senties et plutôt mouvementées pour un shôjo destiné à un si jeune public. Elles auront même un côté effrayant qui devrait fonctionner assez efficacement auprès des petites filles. Cependant, leur mise en scène, comme le reste du manga, se montre assez peu claire et cela n'arrange pas la construction des chapitres eux-mêmes, qui dans leur ensemble sont brouillons également.

"Brouillon" semble donc être le maître-mot de ce premier tome de 100 Demons of Love... En tout cas une chose est sûre, le public visé est féminin et très jeune ; si vous vous êtes un peu trop âgé, même si vous êtes une fille, cela risque fort de vous ennuyer. Le synopsis d'ensemble a beau être moins niais que Love is the Devil, l'héroïne quant à elle ne l'est pas moins et encore moins ses "relations" avec les deux mâles de la couverture.

En bref

4
100 Demons of Love
Sherryn Suivre Sherryn Toutes ses critiques (857)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire