6
Uragiri

par Sherryn le ven. 13 juin 2014 Staff

Le précédent volume semblait promettre un retour de l'action et des combats que cette série sait si bien mettre en scène ; malheureusement, ce ne sera pas pour celui-ci, d'où une certaine déception. En effet, les Zweilt ne font que rechercher Shûsei puis le soigner. C'est encore un tome de blabla, même si c'est du blabla au ton plus grave et engagé que certains des tomes précédents.

Le plus sympathique est que l'on a quelques révélations sur Yûki et sa vie antérieure ; de plus, on comprend assez vite que ces révélations ont été faites dans le but de manipuler celui-ci et que le danger n'est pas forcément où ils le croient, qu'il est peut-être plus près d'eux qu'ils ne le pensent.

Un certain suspens donc, mais sinon on retient surtout l'émotion de certains passages et bien sur, le dessin qui reste absolument magnifique, d'une beauté presque tranchante. Pour le reste, on regrette que ce soit assez mou et que l'aventure soit autant laissée de côté.

Pourtant ce manga avait connu des premiers volumes réellement passionnants : complexes, magnifiques et bourrés d'action. Mais cela fait quelque temps que l'intensité n'est plus la même et qu'il y a beaucoup trop de chapitres accordés à la vie quotidienne et à de la parlotte, qui d'ailleurs n'approfondit même pas beaucoup les personnages, là où on attend plutôt de l'aventure, de l'action, du sang et des combats. C'est dommage et on espère que la mangaka remettra bientôt sa série de bons rails, sous peine de qualifier celle-ci de déception...

Pour cet opus, une dernière déception est la finesse du bouquin, qui ne compte que 140 pages et ne contient même pas d'histoire hors-série pour compléter les chapitres manquants. La lecture reste cependant sympathique, simplement pas à la hauteur de que paraissait promettre le début. On attend encore que l'action se réveille.

En bref

6
Uragiri
Sherryn Suivre Sherryn Toutes ses critiques (857)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire