Critique Manga Joséphine impératrice #3

7
Joséphine impératrice

par Sherryn le mar. 15 avril 2014 Staff

Comme l'indique la couverture, Napoléon est désormais entré en scène et la vie de Rose, qui va bientôt s'appeler Joséphine, prend un nouveau tournant.

La première partie de ce volume est un peu fouillis, mais ce n'est pas la faute au manga, c'est la faute à l'Histoire puisqu'on entre dans ce qui est une période sacrément troublée, avec des Réformes et des contre-Réformes à tout va, des changements de Régime à tout bout de champ dans un sens ou dans l'autre ; cela ne facilite pas un scénario. Les auteurs ont quand même sacrément simplifié les choses en se concentrant sur la vie des personnages et les conséquences des changements sur leur niveau de vie et leur façon de s'en tirer, mais même comme ça, un léger manque de fluidité se fait sentir.

Heureusement, cela ne dure pas et la seconde partie du volume se concentre sur la cour de Napoléon pour Rose. Celle-ci, qui se souvient des paroles de la voyante de son enfance, choisit cependant l'amour d'un homme simple, ce qu'il est à ce moment-là, plutôt qu'à chercher à accomplir le grand destin qu'on lui avait prédit. Napoléon est quant à lui représenté avec beaucoup d'humanité, on le voit comme un individu un peu pataud et maladroit, certainement pas ambitieux, mais aux talents militaires indéniables, ce qui lui offre des opportunités.

Le récit s'oriente lentement vers ce qui deviendra les guerres de conquêtes de Napoléon, et qui pour le moment ne sont que des défenses face aux autres pays craignant d'être contaminés par la fièvre révolutionnaire agitant la France.

Le scénario se poursuit donc en grande pompe et les événements défilent rapidement. Cependant, le fait que les sentiments des personnages soient mis en avant permet de gommer l'impression de vélocité qui pourrait s'en ressentir sinon, face aux nombreuses faits historiques assez vite expédiés. Le personnage d'Agathon a droit à un traitement particulier, puisqu'on le voit régulièrement commettre discrètement et anonymement des actions cependant importantes, cela toujours par altruisme et dévouement pour Rose.

Graphiquement, c'est toujours à la fois daté et très riche de détails, offrant beaucoup à regarder sur chaque planche. Ce troisième volume se lit aussi agréablement que les précédents et l'on profite avec plaisir de l'intrigue qui se poursuit à un rythme tel que l'on ne s'ennuie pas une seconde.

En bref

7
Joséphine impératrice
Sherryn Suivre Sherryn Toutes ses critiques (857)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire