6
Jusqu'à ce que la mort nous sépare

par Lelouch le mer. 5 mars 2014 Staff

Un vingtième tome qui commence sur un fond de sujet très sérieux : des enlèvements d’enfants sont orchestrés par TransPlant Connexion, un viel ennemi de Mamoru. Il préfère d’ailleurs s’entendre avec d’autres personnes comme Wiseman pour pouvoir atteindre ce groupe. Mais un autre personnage présent depuis le début de la série, il s‘agit d’Igawa, le petit génie qui accompagne et supervise Mamoru dans ses opérations. Son passé refait surface avec un sale type qui récidive. Il va falloir qu’il fasse un choix.

Ce volume met en avant dans une grande partie Igawa, un personnage secondaire, alors que les pistes que l’auteur exploitait étaient déjà nombreuses avec les différents cross-over et la multiplication des personnages. Mais il se sert de cet événement pour asseoir une autre question autour de l’inspecteur Genda et de Mamoru, elle-même introduit un peu avant dans le tome avec un flashback. L’histoire continue de se développer, Haruka prend un rôle plus mineur dans ce volume, elle est là, mais après avoir été au cœur des enjeux sur les tomes précédents et de la bataille dans le lycée, elle prend un peu de recul.

Toujours de nombreux personnages ne facilitant pas les repères entre les différents tomes ! Le mélange flashback et des chapitres pas toujours en rapport direct ne facilitent pas non plus la fluidité de lecture. Les dessins restent égaux à eux-mêmes, pas de changement la dessus. « Jusqu’à ce que la mort nous sépare » commence à trainer, même si le tome est plaisant à lire, on avance très lentement, le début de la série nous avait habitué à un rythme plus soutenu.

En bref

6
Jusqu'à ce que la mort nous sépare
Lelouch Suivre Lelouch Toutes ses critiques (279)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire