6
16 Life

par opaline le dim. 10 nov. 2013 Staff

Saki Aikawa semble être un des auteurs phare des éditions soleil. Et si les séries de l'auteure ne sont pas de grands titres, ils restent tout de même de qualité et agréable à lire. Et cette série-ci ne fait pas exception.

Bien entendu on retrouve le schéma plutôt classique de l'héroïne banale qui cache un potentiel caché et qui va attirer l'attention d'un beau gosse. Pourtant, le sujet est ici bien traité et malgré ce classicisme ambiant on se laisse très facilement prendre au jeu.

Les personnages bien que stéréotypés sont plutôt attachants. En particulier l'héroïne pour qui l'on peut s'identifier très facilement. Le thème abordé est le milieu musical. Mais on ne pourra pas comparer avec une série comme lovely love lie qui est bien plus développé et qui montre ce qu'est réellement le milieu du show-business.

Il ne faut pas oublier que cette série ne comptera au total que deux volumes et qu'il faut donc aller droit à l'essentiel. L'auteure ne peut pas se permettre de trop se perdre en détail et cela fait perdre un peu de réalisme à l'histoire.

Le graphisme quant à lui est plutôt soigné et expressif. On apprecie que le fond des planches ne soit pas vide comme on peut souvent le trouver dans les shojos. On pourra cependant reprocher que Saki Aikawa ne se foule pas trop sur le design de ses personnages qui sont sensiblement identique d'une série à l'autre.

Ce premier tome reste plutôt sympathique à lire et on se prend très vite d'affection pour l'héroïne. On est ici en face d'un titre sans grande prétention mais qui fera passer un agréable moment de lecture et c'est déjà bien suffisant.

En bref

6
16 Life
opaline Suivre opaline Toutes ses critiques (800)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire