5
Rose & Wolf

par Sherryn le jeu. 4 juil. 2013 Staff

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Rose and Wolf ne fait pas dans l'innovation en présentant une énième histoire d'école où les élèves normaux sont séparés d'élèves dits "spéciaux" devant lesquels les premiers sont en pâmoison. Et bien évidemment ces élèves spéciaux ne sont pas tout à fait humains. Jusque là, rien que l'on n'ait pas déjà lu ailleurs, ne serait-ce que dans le célèbre Vampire Knight.

En l'occurrence, ce sont à des hommes-chiens que nous avons affaire. On regrettera que le design de ceux-ci une fois transformés ne soit pas très recherché, la mangaka s'étant contentée de leur mettre des oreilles. Quant aux scènes d'action qui devraient accompagner de telles créatures, pas la peine de les chercher : même quand il y en a, la façon de les dessiner est tellement peu dynamique qu'on ne les remarque presque pas, on voit que l'auteur ne doit pas avoir l'habitude...

Au moins, et même si Futaba est une groupie de Kiriya, la mangaka ne nous assomme pas d'une romance sirupo-niaiseuse ; cependant, malgré cela, ou peut-être à cause de cela, le manga manque cruellement de suspens. Même ses personnages sont fades : soit trop stéréotypés comme le beau gosse de service, soit dépourvus de personnalité marquée. À la lecture de ce premier tome, on ne peut s'empêcher de bâiller un peu : sans être nulle, l'histoire ne parvient pas à retenir l'attention, car trop peu originale en soit, et accompagnée d'un style graphique et de personnages aussi fades les uns que les autres.

Rien de bien folichon donc dans ce shôjo qui pour l'instant en tout cas, a tout pour passer inaperçu.

En bref

5
Rose & Wolf
Sherryn Suivre Sherryn Toutes ses critiques (857)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire