4
Vampire Knight

par Sherryn le sam. 27 avril 2013 Staff

Alors que nous sont enfin dévoilées les raisons des agissements de Kaname, le combat qui s’est engagé redéfinit à nouveau les alliances et les ennemis, et réserve de nombreux moments d’émotion. Ou du moins, de nombreux moments qui tentent d’être émouvants.

Il faut bien le dire, rarement on aura vu manga montrer des scènes d’une telle importance, avec autant de passages d’action, tout en les mettant en scène avec pareille confusion. Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles le fil rouge est incroyablement difficile à suivre, mais la plus importante est sans conteste que Matsuri Hino ne marque pas du tout les flash-backs du point de vue graphique, de sorte qu’on ne peut pas vraiment les distinguer et qu’on ne comprend pas toujours si une scène est issue d’un souvenir ou si elle est en train de se dérouler ailleurs.

Un autre problème, c’est le fait que plusieurs protagonistes sont séparés et vivent leur propre action de leur côté. Ce qui ne serait pas un défaut si les transitions d’une scène à l’autre n’étaient pas faites de façon à n’absolument pas faciliter la compréhension générale, les découpes semblant faites de façon hasardeuse. Ce qui là aussi, ne serait pas forcément un souci si le découpage des planches et notamment l’excessive lenteur du style de la mangaka, ne contribuaient pas à focaliser l’attention sur le moment présent (en raison de l’intensité que sont censés dégager les passages décrits) au détriment de la vision d’ensemble du lecteur.

Bref, pris individuellement, chacun des éléments stylistiques de Vampire Knight pourrait être une qualité, mais réunis, ils rendent ce manga confus, difficile à suivre, souvent même incompréhensible. C’est dommage, car cela faisait plusieurs tomes que l’histoire traînait à deux de tension, et maintenant que ça bouge, la mise en scène ne met vraiment pas cela en valeur. Heureusement, cette hausse d’intensité semble montrer que le récit s’achemine vers son terme ; on espère donc que la fin sera digne de ce nom, même si elle ne suffira probablement pas à relever le niveau général de la série.

Les dessins, eux, restent superbes, et c’est bien le seul aspect de ce manga où l’on trouve véritablement notre compte.

En bref

4
Vampire Knight
Sherryn Suivre Sherryn Toutes ses critiques (857)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire