7
Kokoro Button

par Misya le jeu. 21 mars 2013 Staff

Les choses s'accélèrent depuis le feu d'artifice et leur premier baiser... Koga et Hayami se rapprochent et on sent bien que les sentiments de Koga deviennent de plus en plus profonds pour la jeune fille et qu'il en est lui-même toujours un peu surpris.

Ce cinquième tome est très dynamique et débute sur la préparation de la pièce de théâtre de la classe d'Hayami pour la fête de l'école et, dans la continuité, la planification des fêtes de fin d'année, notamment Noël qui est une fête réservée aux amoureux au Japon.

On l'a bien compris désormais, le japonais et ici en l'occurrence, la japonaise est souvent prude en ce qui concerne le baiser. Dans nos shojos, il est fréquent de voir l'héroïne plus ouvertement amoureuse d'un jeune homme mais beaucoup trop timide lorsqu'il faut passer à l'action. Du coup, cela entraîne des situations plutôt comiques surtout si l'auteur sait le tourner en dérision sans que ça devienne trop lourd. C'est le cas dans Kokoro Button, l'auteure sait parfaitement jouer avec le deuxième degré et le transmet très bien à ses personnages. Finalement le shojo de Maki Usami est plutôt psychologique et si Koga s'est bien radouci, il reste un personnage complexe qui garde encore quelques secrets que l'on a bien envie de découvrir. Évidement Hayami est beaucoup moins difficile à déchiffrée de par son naturel et elle apporte ainsi la dose de fraîcheur nécessaire à un bon shojo.

Ce tome voit aussi l'apparition d'un nouveau personnage désagréable à souhait. On aime déjà le détester et il faut le reconnaître : ça sent le triangle amoureux à plein nez! Ça manquait quand même un tout petit peu à l'histoire, car la vie amoureuse de Koga depuis la première page de ce manga était beaucoup trop facile! Un peu de concurrence ne lui fera pas de mal, lui qui est si vénéré Hayami. Il va être intéressant de voir sa réaction lorsqu'il sera en danger.

On imagine que l'auteure développera cela dans les tomes à venir mais ça ne manque pas de maintenir notre intérêt pour son histoire qui continue de mêler humour, sentiment et second degré dans une ambiance de plus en plus intéressante.

En bref

7
Kokoro Button
Misya Suivre Misya Toutes ses critiques (53)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire