6
Electric Delusion

par Sherryn le lun. 4 mars 2013 Staff

Après Experience Value, nous découvrons un autre manga de Yonezou Nekota : Electric Delusion. Sans qu’il ne s’agisse de haut niveau, il est satisfaisant de constater qu’Electric Delusion reprend les qualités d’Experience Value tout en gommant ses défauts.

Ainsi, si le synopsis de départ est assez improbable et ne satisfera que les yaoistes (pour qui la vraisemblance n’est pas forcément un critère recherché dans le genre), le déroulement du récit s’avère sinon assez plaisant à suivre et distraira quiconque recherche une lecture sympathique et pas prise de tête. Le style est bon, agréable à lire et à visionner, l’humour et les questionnements « psychologiques » dosés correctement. Seul reproche, la mangaka pourrait se donner un peu plus de peine au niveau des décors.

S’il fallait définir Electric Delusion, nous dirions que c’est un yaoi dans la moyenne du genre : léger, invraisemblable, certainement pas intéressant pour les non-amateurs, mais largement assez sympathique pour les fans. Les tribulations des personnages sont amusantes à suivre et le dénouement du « premier acte » (formation du couple entre Fumi et Shunpei) amène à un rebondissement qui promet un second tome tout aussi loufoque.

Quant au sexe, dont on avait reproché la superficialité et l’immédiateté dans Experience Value, il reste en retrait dans Electric Delusion, sans être pour autant absent, mais on y voit plus de progression et de paliers ; là aussi, on se réjouit de découvrir le second volume puisqu’après tout, en histoire d’amour, plus c’est long, plus c’est bon !

À noter que les personnages d’Experience Value réapparaissent le temps d’un chapitre bonus dans lequel on voit la suite de leur relation.

En bref

6
Electric Delusion
Sherryn Suivre Sherryn Toutes ses critiques (857)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire