7
Trouble is my business

par Den d Ice le lun. 25 févr. 2013 Staff

Nous retrouvons cette fois-ci le très populaire Jirô Taniguchi chez Kana avec un titre assez différent de ce que l'on a l'habitude de lire. Le mangaka collabore avec Natsuo Sekikawa pour nous proposer un polar efficace aussi bien dans le fond que dans la forme. Explications.

Bien que cette œuvre ait déjà quelques années, la touche du dessinateur est aisément reconnaissable. Pourtant, son style de l'époque est un peu plus brute, plus proche du gekiga. Etant donné le sujet, on ne peut qu'apprécier, l'immersion se fait instantanément.
Cette immersion est tellement forte que l'on a vraiment l'impression d'entrer dans le quotidien de ce détective privé un peu paumé, oisif, ne sachant communiquer sans heurts, surtout vis à vis de sa fille et de la mère de celle-ci. Natsuo Sekikawa nous dresse le portrait d'un homme abîmé par la vie, semblant plus la subir que la vivre.
Nous découvrons donc 8 chapitres (plus un autre, inédit) qui nous permettent de mieux cerner ce curieux individu, ses faiblesses, ses points forts, à travers quelques enquêtes, plutôt intéressantes. La plupart sont intrigantes et le scénario travaillé, mais il est à noter également que d'autres ne sont en définitive, que des prétextes pour nous montrer la psychologie de notre héros. Malgré ce petit point faible, il faut dire les choses telles qu'elles sont, Trouble is my business est un vrai régal. Le duo d'auteurs donne tout ce qu'il a afin de nous servir de superbes planches (certaines raviront les fans de BD franco-belge), de sympathiques histoires courtes suscitant notre intérêt, tout en travaillant la psyché de Jôtarô, personnage réaliste, balayant les stéréotypes.

Au final, ce premier opus de Trouble is my business est une excellente surprise, qui saura ravir aussi bien les fans de mangas que de BDs classiques. On a hâte de découvrir le tome suivant afin de se rendre compte dans quelle direction les mangakas souhaitent pousser leur récit, leur héros.

En bref

7
Trouble is my business
Den d Ice Suivre Den d Ice Toutes ses critiques (870)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire