6
Princesse Sakura

par Sherryn le jeu. 31 janv. 2013 Staff

Après plusieurs tomes consacrés à l'aventure et à l'action, où l'on a pu découvrir les passés parfois tragiques de la plupart des protagonistes, Arina Tanemura insuffle à son manga une phase de repos avec un tome davantage axé sur la comédie et la romance.

On se rappelle que les trois premiers volumes de la série, qui jouaient beaucoup sur ce registre en alternant plus rapidement les différents arcs, n'étaient pas les meilleurs. C'est donc non sans une certaine appréhension que l'on ouvre ce volume où la mangaka elle-même annonce la couleur d'emblée.

Mais contre toute attente, l'aventure a beau être mise de côté, la lecture reste sympathique. Il faut dire que la comédie s'avère plus cohérente et moins "girouette" que dans les débuts du manga. Les sentiments des personnages ont gagné en assurance et les obstacles qu'ils ont à affronter sont plus solides et moins superficiels.

Reste qu'il faut aimer le genre. Il en va de même pour le dessin, très fifille et enfantin dans l'ensemble, mais dont on apprécie la maîtrise et le soin, en particulier pour les arrière-plans et les décorations esthétiques des planches (un peu trop fleuries peut-être, mais ça ne déplaira qu'à ceux qui n'aiment pas les fleurs).

À la fin de ce tome se trouve une vieille nouvelle d'Arina Tanemura, assez naïve mais distrayante.

On attend que l'intrigue de Princesse Sakura se tourne à nouveau vers l'action et surtout, que soient abordées les révélations laissées en suspens lors du dernier arc.
Néanmoins, soyons réaliste : il ne reste plus beaucoup de tomes avant la fin de la série, et au point où l'on en est, on peut déjà garantir que l'ensemble sera marqué avant tout par la qualité irrégulière que l'on a pu relever depuis le début du manga.
On peut donc déjà dire que ce dernier n'est à lire que par les très jeunes filles amatrices d'aventure et par les plus fervents adeptes de shôjo fantastiques qui n'auraient plus rien d'autre à se mettre sous la dent.

En bref

6
Princesse Sakura
Sherryn Suivre Sherryn Toutes ses critiques (857)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire