6
Uragiri

par Sherryn le lun. 22 oct. 2012 Staff

Après un huitième tome particulièrement mou du genou, c'est à nouveau un tome sans action qui nous est offert, ce qui a de quoi frustrer les amatrices de combats sanglants. Néanmoins, le style reste excellent, avec un graphisme splendide et très classe et une mise en page à la hauteur, où les compositions des planches rivalisent d'esthétisme.

Qui plus est, ces "vacances" prises par les Zweilt réservent quand même quelques passages permettant de mieux connaître les personnages et d'approfondir leurs sentiments ou émotions. De plus, l'humour est assez efficace, et même si on s'ennuie quelque peu à la lecture de ces passages axés "vie quotidienne", le sourire qui nous vient régulièrement aux lèvres permet malgré tout de ne pas trop voir le temps passer.

Surtout, en arrivant vers la fin du tome, on comprend d'une part, que l'action devrait faire son grand retour dans le volume suivant (la dernière planche fait de sacrées promesses !) et d'autre part, que ce temps ensemble consacrée à l'équipe intégrale des Zweilt était sans doute indispensable pour forger des souvenirs et rendre d'autant plus touchant et/ou tragique (?) ce qui devrait s'ensuivre.

Par conséquent, même si la série demeure en-dessous de son niveau habituel, on referme le manga avec beaucoup d'excitation à la perspective de découvrir la suite.

En bref

6
Uragiri
Sherryn Suivre Sherryn Toutes ses critiques (857)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire