6
Romantic Obsession

par opaline le lun. 26 mars 2012 Staff

Voici donc l’ultime volume de la série et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il demeurera tout aussi classique que ses prédécesseurs.

Aucune surprise donc pour cette série qui de bout en bout n’aura jamais su véritablement tirer son épingle du jeu. L’auteure reprend tous les codes du genre et les mixent en 4 volumes. L’histoire se laisse lire mais s’oublie aussitôt lu. On ne s’ennuie pas mais on n’en sort pas non plus bouleversé. Le dernier rebondissement du titre n’apporte pas grand-chose à l’histoire et on regrette au final que le semblant de triangle amoureux entre Hotaru, Kôsuke et Haruna sensei n’ai pas été plus développé. On a un peu l’impression de passer à côté de quelque chose et l’auteure, à trop vouloir faire de rebondissements différents, aurait du se contenter d’aller à l’essentiel.

On est donc en face d’une petite série moyenne qui saura trouver son public, en particulier chez les toutes jeunes filles néophytes du genre, mais qui ne satisfera pas un public trop exigent et aguerri au genre. Le classicisme n’est pas forcément une fin en soi et bien mené, il peut apporter au lecteur le petit plus tant attendu, mais ici pas d’étincelle.

Le graphisme reste le gros point fort du titre et aura su rester constant tout du long. On appréciera particulièrement les jeux de regards des personnages.

Un quatrième volume qui conclu un shojo trop moyen qui reste un moment plaisant de lecture mais qui est bien trop « standard » pour satisfaire pleinement les fans du genre.

En bref

6
Romantic Obsession
opaline Suivre opaline Toutes ses critiques (800)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire