7
Crimson Hero

par ivan isaak le ven. 16 mars 2012 Staff

Après un très bon volume 4, Mitsuba Takanashi nous offre un 5ème un peu en-deçà mais toujours de qualité.

Très peu de volley-ball dans de nouvel opus de Crimson Hero. En effet, le principal sujet de ce tome est la relation Nobara/Yushin. Leur histoire est le centre de l'attention et prend une place de plus en plus importante, même lorsqu'une nouvelle équipière arrive dans le club de volley.

Et c'est sans doute ce trait forcé sur la relation de nos héros qui constitue la plus grande déception. Outre Nobara et Yushin, nous avons également la nouvelle qui vient s'immiscer dans l'histoire, Haibuki qui ne sait pas ce qu'il veut... Bref, tout ceci prend beaucoup trop d'importance et n'est pas traité avec suffisamment de subtilité pour être vraiment touchant. Et la fin du tome pourrait bien accentuer encore la chose...

Et pourtant, malgré tout ceci qui rend Crimson Hero beaucoup trop proche de bon nombre de shojo, la lecture de ce tome se fait avec facilité et plaisir, et le cliffhanger de fin donne envie de lire la suite. C'est sans doute le résultat d'un travail de qualité de la part de Mitsuba Takanashi, qui avec un graphisme fin et efficace réussit à faire passer les émotions de ses personnages avec aisance.

Si on reste donc assez dubitatif sur la place prépondérante de la romance dans ce volume (point qui pourrait au contraire plaire beaucoup aux âmes fleurs bleues), la déception reste contrebalancée par la qualité du découpage, de l'histoire et la maitrise du récit de son auteur. Crimson Hero demeure une oeuvre de qualité mais va devoir de nouveau prendre un peu de distance avec le côté "je t'aime moi non plus" qu'il semble prendre. Un tome moins bon que le précédent, mais bon tout de même.

En bref

7
Crimson Hero
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1061)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire