Critique Manhwa Gui #4

6
Gui

par Den d Ice le mar. 18 oct. 2011 Staff

Le calme avant la tempête n’est pas nécessairement de tout repos…C’est ce que l’auteur nous démontre dans cet avant dernier tome brutal aux allures de fan art.

Sobre, beau mais inefficace, le packaging reste un des points faible de la série. Malgré la petite note laissée par les auteurs, nous aurions voulu voir apparaître au moins un résumé de l’opus précédent, un sommaire ou encore une page d’introduction. Au lieu de cela, il vous faudra relire le tome précédent si vos souvenirs vous font défaut. A contrario, le graphisme est toujours sublime, ce qui gomme légèrement le reste.

C’est au niveau du scénario que les choses deviennent enfin intéressantes. En continuant la lignée du troisième opus, l’histoire avance à grands pas. Entre clichés, flashbacks et révélations, l’auteur finalise tout les éléments pour introduire la bataille finale. Même s’il s’agit avant tout d’un manhwa orienté "combats", l’histoire peine à se dévoiler dans les premiers volumes pour ensuite se précipiter dans les derniers tomes. C’est dommage, cette maladresse du rythme donne à la série une impression de bâclé. Et pourtant, il y a matière à faire quelque chose d’original…

Niveau protagoniste, notre héros continue de se révéler ce qui n’est pas sans nous déplaire. Fidèle à lui-même, son mutisme ponctué d’exclamations lui donne du corps et lui confère un caractère réfléchi. Et cela, même s’il dégaine son épée sans peine. Nous en apprenons plus également sur ses amis/ennemis ce qui nous permet enfin de distinguer le pourquoi du comment.

Nous voici en présence d’un tome que l’on pourrait qualifier de transition. D’une part, cet opus suit la lignée de son prédécesseur, l’histoire avance. D’autre part, tous les éléments du puzzle se rassemblent, donc la scène principale n’a pas encore lieu. Nous devrons attendre le dernier volume pour pouvoir juger pleinement de la valeur de ce titre en dents de scie.

En bref

6
Gui
Den d Ice Suivre Den d Ice Toutes ses critiques (870)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire