9
Shi Ki

par ivan isaak le mar. 26 avril 2011 Staff

Les morts qui frappent le village de Sotoba ont enfin trouvé leur explication. Mais désormais, le docteur Ozaki va devoir réfléchir à comment révéler la vérité aux habitants. De son côté, Natsuno se fait prendre au piège…

Le docteur Ozaki et le bonze Muroi tentent de trouver un terrain d’entente concernant la conduite à adopter suite à leur découverte concernant les « Shi Ki », tels que les appellent le moine. Ikumi Ito, médium autoproclamée, décide que les responsables de l’épidémie qui sévit ne sont autres que les Kanemasa, qu’elle considère comme des morts-vivants. Elle provoque un tel remue-ménage dans le village que la famille, installée dans son manoir, doit faire une apparition afin de dissiper le malentendu…

Le scénario de Fuyumi Ono, mis en images par Ryu Fujisaki, demeure toujours aussi palpitant après ce 5ème volume. Sublimé par un graphisme tout en contrastes efficace et pertinent (que ce soit grâce aux décors-photos, au jeu de noir et blanc ou dans les chara-design et attitudes des personnages qui tranchent avec l’ambiance du titre), Shi Ki est l’une des lectures les plus stressantes publiée sous nos contrées depuis longtemps. Mettant sans cesse ses héros en danger, avec une atmosphère qui ne peut laisser aucun répit, une condition des « méchants » au final pas aussi évidente qu’elle ne paraissait, la série atteint désormais un excellent niveau et peut postuler sans problème dans les lectures indispensables du moment.

Lecture unique en son genre, Shi Ki développe, autour d’un graphisme à part, une intrigue passionnante sur un thème pourtant rabattu maintes et maintes fois. Fuyumi Ono démontre une nouvelle fois ses talents de scénariste et Ryu Fujisaki réussit un exercice de style bluffant, pour peu que l’on adhère à ses partis-pris. Excellent.

En bref

Lecture unique en son genre, Shi Ki développe, autour d’un graphisme à part, une intrigue passionnante sur un thème pourtant rabattu maintes et maintes fois. Fuyumi Ono démontre une nouvelle fois ses talents de scénariste et Ryu Fujisaki réussit un exercice de style bluffant, pour peu que l’on adhère à ses partis-pris. Excellent.

9
Shi Ki
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1061)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire