Critique Manga Biomega #6

4
Biomega

par ivan isaak le dim. 8 août 2010 Staff

Zoichi et Fuyu, accompagnés par Funipello, “l’enfant du régénérateur”, vont tenter de vaincre enfin Nyaldee et ramener le monde à la normale…

Notre trio tente donc d’atteindre le secteur 12 du régénérateur. Mais le chemin est très long sur cette structure longue de plus de 4 milliards de kilomètres. De son côté, Kozlov, l’ours qui parle, se voit confier une mission par Funipello qui devrait permettre à Zoichi d’accomplir la sienne et au monde de redevenir ce qu’il était…

Un résumé en 4ème de couverture et une présentation des différents personnages et organisations en début de volume permettent au lecteur de ce 6ème et dernier volume de Biomega de ne pas être totalement paumé dans les méandres du « scénario » de Tsutomu Nihei, toujours plus complexe et incompréhensible. Alternant les passages avec dialogues et les longs passages sans le moindre mot, ce volume de Biomega se lit comme les autres, à très grande vitesse. Mais il est toujours aussi difficile de comprendre les évènements s’y déroulant et la seule chose qui permet au lecteur de ne pas totalement décrocher sont les dessins et le style si particulier de l’auteur… Mais cela ne suffit pas à rendre un titre bon, et Biomega se révèle être une déception de plus pour ceux qui espéraient pouvoir un jour comprendre un titre de Nihei…

Clap de fin pour Biomega. Après un premier volume porteur d’espoirs malgré un grand nombre d’ombres côté scénario, Tsutomu Nihei est resté fidèle à lui-même ne faisant qu’additionner les ombres sans vraiment donner d’éclaircissements. Une nouvelle déception donc, que ce dernier tome n’atténuera pas, loin de là.

En bref

4
Biomega
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1075)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire