Critique Manga Ace Attorney Phoenix Wright #1

5
Ace Attorney Phoenix Wright

par ivan isaak le dim. 11 juil. 2010 Staff

Adapté d’une série de jeux-vidéo à succès de Capcom, Ace Attorney Phoenix Wright, terminée en 5 tomes, nous arrive chez Kurokawa pour le plus grand plaisir des fans. Mais qu’en est-il pour le lecteur lambda ?

Phoenix Wright, surnommé Nick, est un avocat passionné qui commence à se faire un nom dans le milieu. Accompagné de son assistante Maya, il met un point d’honneur à effectuer son travail du mieux qu’il peut. Il va devoir défendre son ami d’enfance, Paul Defès, accusé de meurtre, et convaincre le juge de son innocence malgré Victor Boulay, le procureur…

Dans ce premier tome de Ace Attorney, 2 histoires nous sont narrées, la dernière ne trouvant d’ailleurs pas sa conclusion dans ce volume. Paul se retrouve accusé du meurtre de l’ancien petit ami de sa nouvelle copine… Malgré les différentes preuves qui s’accumulent, Phoenix va persévérer et trouver le fin mot de l’histoire, dans un style proche de Columbo… L’ensemble de cette première affaire est tout en caricature, que ce soient dans les personnages principaux ou les évènements, et la série oscille entre humour et sérieux avec difficultés. Et alors que la première histoire se déroule presque exclusivement au tribunal (avec les fameux : Objection ! du héros), la seconde histoire change de cadre pour se dérouler dans le manoir d’un chef d’entreprise… L’histoire n’est d’ailleurs pas très passionnante en elle-même et un peu longue (la fin de cette dernière ne se fera que dans le prochain tome). Niveau dessin, l’ensemble n’est pas moche mais est lui aussi tout en exagération et caricature, même s’il s’agit là d’un côté totalement assumé et voulu. Bref, les amateurs des jeux trouveront sans doute dans ce titre des références et des clins d’œil qui leur parleront mais les non-initiés risquent d’avoir beaucoup de mal à s’intéresser aux aventures de notre avocat vedette…

Peu emballant, ce premier volume de Ace Attorney Phoenix Wright s’avère décevant tant sur le fond que sur la forme pour le lecteur ne connaissant rien à l’univers de l’œuvre. Les fans pourraient y trouver un intérêt, les autres auront sans doute beaucoup plus de mal…

En bref

5
Ace Attorney Phoenix Wright
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1075)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire