Critique Manga Superior #4

8
Superior

par ivan isaak le dim. 21 mars 2010 Staff

Les monstres sous les ordres du clone de Sheila ont attaqué le château du roi. Exa, libéré par Juno, se dresse alors face aux assaillants et voit arriver l’aide d’Angelica et Sheila.

Sauvé in extremis par Lakshry, Exa, Angelica et ce dernier parviennent progressivement à repousser les monstres et à les emprisonner dans les geôles du château. Sheila donnera même un petit coup de pouce à ses nouveaux camarades… Pendant ce temps-là, le roi est au plus mal suite à l’attaque de l’un des monstres. Sur son lit de mort, il se remémore son passé et ce qui l’a amené à considérer les monstres comme les ennemis de l’humanité. Avant de repartir au combat, Exa se doit de récupérer une nouvelle arme. Il se met donc à la recherche de Mirage, une épée légendaire…

Suite et fin de l’attaque du château par les monstres sous les ordres du clone du roi-démon. Exa se comporte en véritable héros mais prend également conscience du fait que ses compagnons d’armes le rendent plus fort. Le prince Juno, qui s’est rallié à la cause du héros, prend également une importance plus grande dans ce volume suite aux derniers évènements. La volonté d’un monde où humains et monstres cohabiteraient commence à faire son chemin. Après une (un peu trop) longue partie consacrée au roi et son passé, nous avons droit à une petite incartade humoristique lors d’un passage qui, en toute logique, n’aurait pas du l’être. En effet, la recherche de Mirage aurait pu (ou du) être épique. Mais il n’en est rien et le retour du vieillard est une réelle joie pour le lecteur. Un pari audacieux, mais un pari réussi. Côté dessin, c’est toujours très bon et l’on finit même par s’habituer à l’utilisation des trames d’Ichtys…

Avec son univers consistant, des relations entre personnages fortes, des flashbacks réussis et une orientation du récit très intéressante, Superior se place de plus en plus comme une belle surprise. Une nouvelle bonne pioche pour Ki-oon.

En bref

8
Superior
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1075)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire