3
Junk Story

par chris936 le dim. 31 janv. 2010 Staff

Après Naked Star, Asuka a le plaisir de nous offrir un autre recueil d'histoires courtes de Oh Great (Enfer et Paradis, Air Gear, etc.). L'illustration de la couverture l'indique assez clairement : il s'agit ici d'un manga hentai, c'est-à-dire pornographique.
Il est composé de 5 nouvelles. La principale, "Junk Story", fait 120 pages. Les 4 autres se partagent les 60 pages qui restent.

Première crainte : le manga commence par nous montrer quelques planches en couleurs... qui sont en fait les couvertures de La Caresse du Fouet (ou "Silky Whip"), série en 4 tomes épuisée dans les magasins depuis bien longtemps (et pour cause, son éditeur, BD Erogène, n'existe plus). Cette crainte se confirme très rapidement puisqu'on se rend vite compte que toutes les mini-histoires de Junk Story se trouvaient déjà dans La Caresse du Fouet !
Un coup dans l'eau pour ceux qui avaient déjà cette série : ils ne liront rien de nouveau ici. Pour un manga de 10€, c'est toujours bon à savoir.

Qu'y trouveront les autres ?
L'histoire principale est assez mauvaise. C'est une sombre histoire futuriste mêlant cyborgs et robots fous ayant décimé 80% de la population terrestre.
Ce n'est vraiment pas captivant, c'est inachevé, et on ne peut même pas se raccrocher au dessin. D'une part, parce que le graphisme du Oh Great de l'époque est loin d'être celui qu'on lui connaît aujourd'hui (cela dit, ça reste pas mal quand même), et d'autre part, parce que c'est du hentai qui se prend au sérieux. L'auteur a essayé de faire primer son embryon de pseudo-scénario plutôt que le côté "sexe", et sachant que ce n'est pas pour ça qu'on achète généralement du hentai, ce n'est pas forcément une bonne surprise de voir ces scènes réduites au strict minimum.
Les 4 autres nouvelles sont, elles, du hentai qui s'assume. Dans ces conditions, le scénario importe beaucoup moins, mais de toute façon, les histoires sont tellement courtes qu'il n'y a pas de place pour ça. C'est du sexe, point. Le graphisme de ces 4 histoires varie entre le vraiment moche et celui de Junk Story, c'est-à-dire bien mais pas top.
Notons une petite absurdité : l'une de ces nouvelles est la 2ème partie d'une autre... qui ne se trouve pas dans ce recueil ! On a donc une suite, mais pas de début, et ce ne sont pas les quelques lignes de résumé qui y remédient.
Les heureux possesseurs de La Caresse du Fouet, eux, connaissent cependant déjà cette fameuse 1ère partie puisque cette autre série contient l'intégralité de la nouvelle. La totalité de ce qu'on trouve dans Junk Story se trouve donc dans La Caresse du Fouet mais l'inverse n'est évidemment pas vrai puisque ce dernier contient beaucoup plus que ces 5 nouvelles.

Au final, la superbe couverture, dont je pense reconnaître le style actuel de l'auteur, était un beau trompe-l'oeil puisque rien à l'intérieur de ce one-shot ne lui arrive à la cheville graphiquement.
Junk Story, qui s'étale sur les 2/3 du manga, est assez lamentable, même si les quelques scènes un peu "olé-olé" qu'il contient ne sont pas mal faites.
Quant au reste, c'est au mieux assez agréable à regarder et au pire, incomplet et moche.

Après autant de reports, on ne peut qu'être déçu par la sortie de Junk Story. Les amateurs du genre devraient plutôt aller voir du côté de Naked Star, meilleur en tous points, même si un peu plus cru.
Pour terminer sur un point positif : aucune faute d'orthographe dans ce tome (ou du moins, je n'en ai relevée aucune). On voit qu'une autre équipe s'est penchée sur la correction.
Ce n'est malheureusement pas une raison suffisante pour acheter ce titre, même si l'on est fan de l'auteur.
3/10 pour ceux qui ne connaissent pas La Caresse du Fouet. 0/10 pour les autres.

En bref

3
Junk Story
chris936 Suivre chris936 Toutes ses critiques (731)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire