8
Sawako

par ivan isaak le lun. 9 nov. 2009 Staff

Kurumi a avoué à Sawako être amoureuse de Kazehaya. Et c’est ce qui a permis à Sawako de prendre conscience des sentiments qu’elle ressent envers le jeune homme…

Un pan du passé de Kurumi nous permet d’apprendre comment sont nés ses sentiments envers Kazehaya. Elle décide donc d’avouer ses sentiments à l’élu de son cœur et malgré le refus de celui-ci, elle se pose désormais en tant que rivale de Sawako. Et pour la jeune fille, il s’agit encore une fois d’une nouveauté. Commençant peu à peu à prendre conscience de la très grande palette de sentiments qu’il lui avait jusqu’alors échappée, Sawako s’ouvre de plus en plus aux autres. Ce tome sera aussi l’occasion d’en apprendre plus sur la vie privée de Chizuru…

La naïveté de Sawako, qui semble découvrir la vie et ses vicissitudes, est toujours remarquablement utilisée par Karuho Shiina. Par les yeux de cette « étrangère », les relations, qu’elles soient d’amitié ou amoureuses, nous apparaissent dans les moindres détails et l’ensemble sonne très vrai. Et chaque apparition de Sadako rend le titre très drôle… De ce point de vue là, c’est une très grande réussite. Mais ce qui va sans doute être au centre de l’attention dans les prochains volumes, outre la relation Kazehaya/Sawako (qui a du mal à démarrer, comme dans bon nombre de shôjo), sera les relations des autres protagonistes du titre, à commencer par Chizuru… Cela ne devrait pas être sans conséquences pour le groupe d’amis tant la situation semble complexe.

Petit à petit, Sawako s’impose comme une valeur sure parmi les très nombreuses sorties shôjo des derniers mois. Drôle, touchant, juste, le titre a vraiment tout pour plaire. Une excellente surprise.

En bref

8
Sawako
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1061)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire