3
Japan

par psypsy le mer. 1 oct. 2008

Deux ténors du manga ensemble sur un même projet...
Buronson (Hokuto no ken) au scénario
Miura (Berserk) au dessin
Tout aurait du aller pour le mieux pour ce One shot.....
Oui mais malheureusement, tout n'est pas toujours rose au pays du manga et Japan en est l'exemple parfait

Commençons par le seul point passable de ce manga : Le graphisme : Miura qui avait déjà commencé Berserk depuis des années maitrise déjà bien son trait. Cependant, il est loin de pouvoir tenir la comparaison avec les volumes Berserk qui sortent maintenant. Pour le chara design et les décors, rien de spécial, les personnages sont classiques et l'univers crée autour façon Mad Max aussi. On dirait plus un hommage de Miura envers Testuo Hara (le dessinateur de Hokuto no Ken) qu'autre chose.

Maintenant, parlons un peu plus de sujets qui fâchent....
Japan raconte l'histoire d'un Yakusa et d'une journaliste qui se retrouvent projetés par une sorcière venue d'on ne sait où dans un futur devenu apocalyptique due au réchauffement de la planète causé en grande partie à cause de l'industrie Japonaise...
Les Japonais sont donc devenus des parias et détestés de tous. Heureusement, notre Yakusa est là et va rétablir l'ordre des choses....

Passons sur cette trame principale grotesque pour atteindre le coeur du problème de ce manga.
Ce manga mets en avant l'un des pire coté du Japon : Le nationalisme exacerbé des Japonais....
Il commence par une scène ou l'ont vois des jeunes étudiant Japonais qui ne se prennent pas pour de la merde jeter des pièces en l'air pour se débarrasser de gamins en haillon et mendiant... Chose que l'auteur à l'air de critiquer... Sauf que cette scène en elle même est une aberration. Elle se passe en 1992 en Espagne... Si j'étais Espagnol, j'aime autant vous dire que je n'aurais pas du tout apprécié cette scène ou les japonais les traites comme d'aussi haut comme si il était un peuple d'affamé...
On continue plus loin et on découvre que les Japonais sont détesté à cause de leur mentalité (en partie pour leur politique nationaliste...) et donc pour régler ça, l'auteur ne trouve rien de mieux que de faire du Yakusa un porte drapeau qui va permettre au Japonais de relevé la tête... Et de quelle façon ?... En pétant la gueule à tout ceux qui ne sont pas Japonais....
Que penser de tout ça ? Quel message a voulu nous faire passer l'auteur ? Partie comme c'est, l'histoire se répète inlassablement et aucune leçon n'est tiré du passé...

On finira sur une note positive avec le travail réalisé par Glénat. Le papier est bon, la traduction se tient et il en est de même pour le lettrage.

En conclusion, rabattez vous sur Berserk et Hokuto no Ken, ça vaudra bien mieux :D

En bref

3
Japan
psypsy Suivre psypsy Toutes ses critiques (25)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire